{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Coupe d'Algérie - 32es de finale

Akbou sort le MC Oran

Les poulains de Belatoui ont brillé par «une incohérence dans leur jeu», alors qu'ils évoluaient dans une rencontre où la moindre défaillance est synonyme d'une éjection du club de la suite de la compétition.

Objectif, direct et franc a été le coach du MC Oran, Omar Belatoui. S'exprimant à la fin de la rencontre qui a opposé ses poulains aux représentants de la Soummam de l'ORB Akbou, pour le compte des 32es finales de la coupe d'Algérie, Belatoui n'a pas caché sa désolation ni sa déception en déclarant que «nous ne méritons pas de passer». En tenant ses propos, le coach Belatoui ne s'est aucunement étalé ni évoqué des excuses ni encore moins des états d'âmes pour expliquer cette débâcle qui n'a en aucun cas constitué un problème pour l'entraîneur. Si le club phare de l'Ouest a raté le passage au prochain tour dans ses propres bases, au stade Ahmed Zabana, Omar Belatoui a tempéré les ardeurs en se référant au rôle joué par son club dans de telles compétitions et à domicile. «Ce n'est pas la première fois que le Mouloudia rate un match de coupe», a été affirmé, rappelant «la défaite du club dans la coupe d'Afrique ici à domicile. Pour le coach, Dame Coupe ne constitue pas l'un des objectifs visé par le club, Belatoui finit par avouer les velléités du club quant à balancer la situation à leur compte en arrachant le billet lui permettant d'accéder au prochain tour. Il dira en ce sens que «nous avons abordé ce match pour assurer la qualification». En revanche, la priorité est, selon Belatoui, accordée au Championnat national et tourner la page en mettant de côté cette défaite lui ayant été imposée par les Abouchions à l'intérieur de la forteresse des Hamraouas. «Nous allons oublier cette élimination, reprendre nos esprits pour bien préparer le match de Sétif», a-t-il fait savoir. Voici donc, les déclarations faites en bloc par le coach ayant par la même félicité les représentants de la Soummam, l'ORB Akbou. Ce club n'est pas venu en touriste en se rendant à Oran. Les joueurs savaient, d'ores et déjà, que la mission les attendant ne serait en aucun cas une tâche aisée. D'ailleurs, il a fait preuve de combativité dès que le coup d'envoi de la rencontre a été donné. Ils ont également fait preuve de bonne volonté quant à en découdre pour rentrer à Akbou les mains pleines. Ils ont, d'ailleurs, remporté le pari en réussissant leur prestation en s'imposant à Oran tout en imposant leur jeu devant un club, certes connu pour être connaisseur de la coupe d'Algérie, mais qui a fini par flancher sur tous les fronts, défensif, milieu de terrain et le plus important est le fait que le compartiment offensif du MC Oran a été frappé par la stérilité. Si l'ossature alignée par Belatoui n'a pas réalisé un grand match, elle n'a pas non plus fait preuve d'un spectacle à offrir ne serait est ce que pour animer la galerie. Bien au contraire. Les poulains de Belatoui ont brillé par «leur incohérence dans leur «jeu» alors qu'ils évoluaient dans une rencontre où la moindre défaillance est synonyme d'une éjection du club de la suite de la compétition. C'est ce qui fut fait. Pour preuve, le compartiment offensif n'a, durant tout le premier half, pas construit une petite attaque pouvant mettre en péril le bloc défensif akboucien, hormis la toute petite défaillance du portier de l'ORB Akbou saisie par Belaribi qui a signé le seul et unique but à la 30e minute. Deux minutes plus tard, les Akbouciens ont réagi sévèrement en signant leur retour et saisi un corner qui a été concrétisé par un but signé Lachehab. L'ORB Akbou a, à plusieurs reprises, tenté le coup pour creuser l'écart. Il en est de même pour le club local avant que la rencontre ne soit bouclée par un score de parité. Le score final a été remporté par les représentants de la Soummam grâce aux tirs aux penaltys.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré