{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Goudjil reçoit le président du Conseil national sahraoui

«Brisons le black-out médiatique sur la cause»!

Le président du Conseil de la nation a secoué le dossier sahraoui.

En recevant dimanche, Hamma Salama, président du Conseil national sahraoui, Salah Goudjil a suggéré d'autres pistes pour que la voix du peuple sahraoui ne soit pas étouffée dans une conjoncture internationale particulière marquée par le génocide que commet l'entité sioniste à Ghaza. Goudjil a appelé à briser le black-out médiatique imposé à la cause sahraouie, et d'interpeller les consciences vives de la communauté internationale, en vue d'activer la confrontation juridique. Il a appelé, à cet égard, à élargir l'idée de la Coordination européenne des comités de solidarité avec le peuple sahraoui, pour englober les États d'Asie et d'Amérique latine, «en vue de battre en brèche la thèse de désinformation de l'état d'occupation et mobiliser davantage de soutien et de solidarité avec la juste cause sahraouie». Le président du Sénat a salué la résistance du peuple sahraoui, sous la conduite du Front populaire de libération de Sakiet el Hamra et Oued-Edhahab (Polisario) «face à l'entêtement de l'État d'occupation et à son contournement éhonté des décisions de la légalité internationale, dans une démarche visant à faire perdurer ce conflit qui menace la paix, la sécurité et la stabilité dans la région».
M. Goudjil a réitéré les positions de l'Algérie «connues, immuables et inconditionnelles à l'égard des questions de décolonisation dans le monde. Des positions qui constituent le fondement de sa diplomatie et de sa politique extérieure, sous la conduite du président Abdelmadjid Tebboune, et ce, conformément à son référent novembriste et à son prolongement révolutionnaire qui rejette toutes les formes de despotisme, d'occupation et d'oppression des peuples». Abordant la situation inquiétante dans le contexte de l'agression barbare contre Ghaza, Goudjil a déploré «l'inertie et la complicité de la communauté internationale face à la campagne de nettoyage ethnique et d'extermination des Palestiniens». À ce propos, il a exhorté à se rallier autour de l'appel du président de la République à l'effet d'intenter une action judiciaire devant la CPI contre l'entité sioniste. Soulignant que la colonisation est appelée à disparaître quelle que soient sa durée ou son barbarisme, M. Goudjil a affirmé que l'Algérie continuera à apporter son soutien à la résistance légitime contre la colonisation et au droit des peuples à l'autodétermination et à l'indépendance. Pour sa part, M. Hamma Salama a salué «la position constante de l'Algérie en soutien aux peuples opprimés, notamment son soutien inconditionnel au peuple sahraoui dans sa lutte contre l'occupation et le pillage de son territoire et de sa richesse». Il a également mis en avant la constance et l'efficacité des positions de l'Algérie qui ne se soumet pas aux pressions ni aux chantages en ce contexte international «effrayant marqué par l'acharnement des puissances colonialistes contre les peuples occupés ainsi que des crises humanitaires en Palestine et au Sahara occidental».

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré