{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Rentrée scolaire à Béjaïa

L’APC prend les devants

La rentrée se présente sous de meilleurs auspices à Béjaïa qui anticipe pour parer aux carences de l’année précédente.

Les rentrées scolaires se suivent mais ne se ressemblent pas à Béjaïa. Plus particulièrement cette année, qui s’est singularisée par une démarche communale, qui n’a de valeur que d’éliminer les insuffisances qui suscitent généralement la colère autant des enseignants que des parents d’élèvesLe constat a été fait avant-hier par le vice-président chargé de l’éducation. Accompagné d’une délégation, le vice-président, Boualem Chouali, s’est enquis de la situation des programmes lancés pour la préparation de la rentrée scolaire dans les différents établissements primaires de la commune de Béjaïa.
Au total on dénombre plus de 50 opérations qui ont touché 41 écoles primaires. Des opérations liées, notamment à la réfection de la peinture, l’étanchéité, les murs de clôture, le revêtement des cours et la réparation des blocs sanitaires.
Un sentiment de satisfaction a été relevé, hier, au niveau de certaines écoles où il a été constaté un véritable lifting des écoles.
Confiée à des entreprises privées via un marché public, c’est là la nouveauté de cette rentrée, l’opération de nettoyage des écoles primaires en prévision de l’arrivée du personnel qui sera suivi à partir de demain par les élèves, a été un franc succès. Avec un taux d’avancement qui avoisine les 80%, quatre entreprises de nettoyage s’activaient encore hier pour boucler l’opération avant que les bambins ne rejoignent leurs bancs d’écoliers. «Nous sommes confiants quant à l’achèvement total de l’opération avant le mercredi», indique Chouali, vice-président de l’APC de Béjaïa, qui regrette toutefois « un retard de 15 à 20 jours au niveau de l’école Soumari, dû au non-respect des délais de réalisation», précisant que «tout est prêt exception faite de l’achèvement des travaux des blocs sanitaires et de la cour».
La même démarche, qui consiste à confier les opérations aux entreprises publiques, a été adoptée également concernant les différentes réparations nécessaires avant chaque rentrée dans les écoles primaires.
Devant la lenteur de la régie communale qui a toujours pris du retard dans la mise à disposition des entablements dans de bonnes conditions, la municipalité a jugé utile de passer par un marché public avec le privé avec ce double avantage de terminer les travaux dans les délais, mais aussi de permettre aux entreprises d’avoir un plan de charge.
Le secteur de l’hygiène, dont la dératisation, le chaulage… est resté à la charge de la commune, dont la régie s’est distinguée par l’accomplissement de la tâche dans les délais requis.
Par ailleurs, 60 tableaux ont été réceptionnés. Ils ont commencé à être installés en fonction de la demande. Plus de 250 autres sont attendus dans les prochains jours, indique-t-on encore. Tout comme les tables, dont 700 unités ont été réceptionnées et réparties sur les écoles. Il est attendu également un arrivage de 1600 autres dans les prochains jours.
Loin de la rentrée actuelle et en prévision de l’année prochaine, l’APC de Béjaïa a procédé au choix de 5 terrains pour la construction de blocs scolaires. Tala Markha, Taklaith, Dar Djbel, Sid Ali Labhar et Targa Ouzemour sont les principaux grands pôles d’habitations qui seront concernés par ce programme de renforcement des structures scolaires du primaire. Enfin, une nouvelle école primaire sera ouverte cette année au niveau des Quatre Chemins.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours