{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Annoncé comme décédé du coronavirus

Noureddine Saâdi toujours en vie

Il est sous soins intensifs au service réanimation du CHU de Béni Messous. Son état est stationnaire.

L'entraîneur algérien, Noureddine Sâadi, annoncé, hier, comme décédé, est «toujours en réanimation», au niveau de l'hôpital de Beni Messous, pour cause de Covid-19, selon une source hospitalière. Selon la même source, l'annonce, répercutée, dans la matinée d'hier, par l'APS, du décès de Noureddine Saâdi «n'était qu'une rumeur», affirmant qu'il est «toujours en réanimation». Une information confirmée par sa famille qui a démenti les rumeurs circulant sur son décès et indique qu'il est toujours vivant. De plus, elle invite les citoyens à prier pour lui. En effet, il s'agit d'une rumeur erronée lancée par la presse. Le frère de l'entraîneur, Hamza Saâdi, s'est prononcé à ce sujet lors d'un entretien téléphonique accordé à El Heddaf. En fait, il a précisé que: «Mon frère est toujours vivant, ne vous précipitez pas pour publier l'information», avant d'ajouter que son «frère Noureddine est en réanimation et il a besoin de vos prières». De son côté, contacté par Ennahar TV, le neveu de Noureddine Saâdi a confirmé qu'il est en vie. Ajoutant, qu'il est hospitalisé en service de réanimation depuis 3 jours. Et que son «état général reste stationnaire».
L'interlocuteur, a expliqué, également que Noureddine Saâdi a été admis, depuis quelques jours. Et ce, après avoir fait des complications dues à son infection par le coronavirus En effet, après une période d'hospitalisation, à la suite de complications, la presse en Algérie a annoncé hier matin, le décès de l'ancien entraîneur, Noureddine Saâdi, une nouvelle qui a par la suite été démentie par ses proches, qui précisent qu'il est toujours vivant.
Le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), ainsi que des clubs à l'instar de l'USM Alger, la JS Kabylie, et l'ES Sétif, avaient présenté, dans leurs pages officielles Facebook, leurs condoléances suite à cette rumeur qui avait fait le tour de la Toile et des différents médias.
Né dans le village d'Ihitoucen à Tizi Ouzou, le 6 mai 1950, Noureddine Saâdi traîne derrière lui une carrière de presque 50 ans. Durant celle-ci, il a drivé plusieurs équipes de première division, et non des moindres. L'on citera, entre autres, la JS Kabylie, l'ES Sétif, l'USM Alger, le MC Alger. Il a aussi drivé les Tunisiens de Bizerte (2008-2009) et (2012-2013). Il a fait partie, en outre, du staff technique de l'Equipe nationale de 1990, sacrée championne d'Afrique, à Alger, sous les commandes du défunt Abdelhamid Kermali. Avec l'USMA, il a remporté une coupe d'Algérie (2001) et un Championnat (2002), alors qu'avec la JSK, il a gagné la coupe d'Algérie et la Supercoupe d'Algérie en 1992.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours