{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Éliminatoires de la Coupe du monde 2026 Ouganda 1 - Algérie 2

Les Verts se ressaisissent

Ce succès de l'EN lui permet donc de rester leader du groupe «G» mais aussi et surtout de reprendre une bonne dose de confiance avant les prochaines journées de ces qualifications au Mondial 2026.

Dos au mur, après la défaite concédée jeudi passé contre la Guinée à Baraki, les Verts devaient absolument remporter ce match joué, hier, contre l'Ouganda pour refaire surface. C'est ce qu'ils ont pu réaliser dans la douleur devant un adversaire, limité techniquement mais très accrocheur.
Dans une première mi-temps complètement ratée, les Verts ont encaissé un but sur une erreur individuelle de relance commise par le défenseur Madani, après seulement 10 minutes de jeu. C'est donc l'attaquant du Zamalek Mutyaba qui a ajusté le gardien de but de l'Équipe nationale au prix d'une frappe à ras de terre qui a eu raison de l'infortuné Mandrea. Ce dernier a eu vraiment fort à faire pour éviter d'encaisser à nouveau avant la pause. Ses deux arrêts décisifs ont maintenu les Verts dans le match.
En seconde période, l'entame des Algériens fut bien meilleure que leur début de match. En effet, à peine cinq minutes depuis la reprise que Houssem Aouar bien embusqué dans la surface permet à l'Algérie de revenir dans le match, après un énorme cafouillage. À la réception d'un ballon mal dégagé par la défense ougandaise, le joueur de l'AS Rome a réussi à mettre le ballon hors de portée du portier ougandais, après une belle frappe du droit. Partis en attaque, les locaux vont se laisser découvrir. Les capés du coach Petkovic, optent pour les contres et sur l'un d'entre eux, Amoura prend tout le monde de vitesse et sert Saïd Benrahma qui se joue de son vis-à-vis et du gardien ougandais pour donner l'avantage aux siens.
Une seconde réalisation qui va donner un peu plus de confiance aux camarades de Mandi pour la suite du match. Le coach Paul Put procède alors à deux changements offensifs dans une tentative de revenir dans le match. Petkovic répond aussi par deux remplacements poste pour poste en introduisant Benzia à la place de Benrahma et Bakrar à la place de Bounedjah. Quelques minutes plus tard, le driver des Verts incorpore Benzia à la place de Benrahma histoire de maintenir cet équilibre de l'équipe retrouvée en seconde mi-temps. En fin de rencontre, le sélectionneur national verrouille tout en faisant entrer le défenseur central Belaïd à la place de Bennacer. Avec une défense à 5, l'arrière garde algérienne va préserver son avance jusqu'au coup de sifflet final de l'arbitre pour arracher trois précieux points dans cette course qui s'annonce très serrée pour une place à la prochaine Coupe du monde.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours