{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Ligue 1 Mobilis/JSK 1 – MC Magra 0

Les Canaris sans convaincre

Ce succès obtenu dans la douleur contre une équipe de Magra bien regroupée derrière, permet à la JS Kabylie d’améliorer son classement en Ligue 1 Mobilis en se hissant à la 7e place.

Les difficultés en attaque persistent encore

Les Canaris ont arraché une victoire difficile avant-hier au stade du 1er- Novembre de Tizi Ouzou face au NC Magra. Une victoire courte d'un but à zéro mais qui leur a permis de garder le butin des trois points et surtout de rassurer les supporters. Dadi Mouaki qui a inscrit le seul but de la rencontre était incontestablement l'homme fort de la rencontre avec toutefois l'appui, en attaque, de Berkane, Redjem et Boualia. La victoire a également permis aux camarades de Mamadou Traoré qui a été incorporé en seconde mi-temps d'améliorer leur classement dans la course au titre en se hissant à la 7e place. On a aussi, faut-il le mentionner, remarqué que coach Aït Djoudi n'a pas estimé nécessaire d'impliquer directement ses deux nouvelles recrues. Lors de son point de presse, après la rencontre, ce dernier affirmait en effet que ces deux éléments, Traoré et Hamroun s'intégreront dans l'effectif peu à peu, dans les toutes prochaines rencontres.
Cependant, d'aucuns auront remarqué que les Canaris souffrent toujours de la difficulté de percer les lignes défensives des adversaires qui choisissent de jouer à Tizi Ouzou avec des blocs bas. On l'a vu avant-hier avec un NC Magra qui a choisi un plan de jeu complètement fermé avec un 5-4-1 qui a terriblement empêché les Boualia, Berkane et Redjem de trouver la faille. Lors de sa conférence de presse, Aït Djoudi a estimé que l'essentiel était d'avoir arraché les trois points de la victoire, mais il n'a pas manqué de souligner qu'il lui reste beaucoup de travail sur le plan de l'homogénéité de ses trois compartiments.
La JSK devra rapidement trouver la formule adéquate pour surpasser ces murailles défensives mises en place par des clubs qui cherchent le match nul.
C'est un défi qui a eu raison de deux entraîneurs rien que durant la première phase du championnat.
Bouzidi a tenté de construire un groupe homogène mais il n'a pas eu le temps tout comme le Portugais Almeida qui a vainement tenté de mettre en place son noyau de joueurs cadres sur lesquels bâtir ses stratégies tactiques. Mais, lui également, il a été dégommé avant de réussir ce défi bien que, faut-il le noter, les résultats n'étaient pas tout à fait mauvais. Aït Djoudi est conscient de cette difficile mission surtout que les prochaines rencontres ne seront pas une sinécure. Les Canaris se déplaceront vendredi prochain à Alger pour croiser le fer avec le Paradou AC qui est actuellement en très bonne forme. La prochaine rencontre à Tizi Ouzou, reportée, face à l'USM Khenchela reste toujours un grand écueil mais le plus difficile arrive avec deux confrontations de taille face, d'abord, à l'USM Alger, l'ES Sétif et le CR Belouizdad.
Une série de quatre matchs très ardus nécessitant beaucoup de travail pour Aït Djoudi et son effectif. Quatre matchs qui pourraient décider de la suite des choses pour la JSK. C'est pourquoi, la victoire, avant-hier, face au NC Magra est importante, mais il faudra donner encore plus pour sortir avec de bons résultats durant la toute prochaine période.
Aït Djoudi est face à un calendrier qui ne lui facilite nullement la tâche. C'est pourquoi, il va bien falloir démontrer le bien-fondé des deux recrutements effectués durant le mercato hivernal.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours