{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

MC Oran-JS Kabylie

Le test décisif de Madoui

Le coach Madoui n’a pas lâché d’une semelle ses poulains en les mettant dans le bain de cette rencontre particulière face à la JS Kabylie.

Le match, devant opposer en cette fin de semaine à El Bahia, le club oranais et la JSK, est d'autant plus important qu'il s'annonce d'ores et déjà riche en débats et en choix tactiques. Le club d'El Hamri n'a rien laissé au hasard en saisissant l'occasion afin de se préparer énergiquement pour cette rencontre. Le coach Madoui n'a, à cet effet, pas lâché d'une semelle ses poulains en les mettant dans le bain de cette rencontre particulière dont les contours s'annoncent variés. Ce qui semble motiver le coach à accentuer les entraînements, est ce déclic réalisé, contre toute attente, par ses poulains à domicile, en battant le club de la capitale des Chaouïa, l'USM Khenchela.
Autrement dit, le premier responsable de la barre technique des Rouge et Blanc ne jure que par la victoire, afin de chasser la guigne qui a pourchassé le MC Oran des mois durant. Mais ce n'est pas tout. Ces petits points sont d'autant plus nécessaires à engranger au maximum qu'ils pourraient à l'évidence soigner l'image de marque du club, sachant que Madoui ne compte pas jouer la figuration dans ce championnat.
Profiter des problèmes de la JSK
Si aucun mot ni encore une quelconque déclaration n'ont jusqu'ici été soufflés par les responsables du club sur cette rencontre, tout laisse croire que le coach Madoui compte en découdre vaille que vaille avec les représentants de la capitale du Djurdjura, la JSK. De plus celui-ci est secoué, ces jours-ci, par une crise sérieuse. À Oran, l'on ne jure que par la victoire. Qu'il s'agisse des supporters ou encore des cadres de l'équipe de la citadelle d'El Hamri. Il en est de même pour les joueurs qui se donnent, depuis la reprise du chemin des entraînements sur le terrain de répliques du stade olympique d'Oran «Miloud Hadefi», à coeur joie aux séances proposées par le coach Madoui. En totale harmonie avec leur coach, les Hamraoua montrent bien leur volonté, quant à soigner aussi bien leur classement qu'à redorer le blason du club d'El Hamri. Va-t-on assister à un samedi devant sourire au club hamraoui face au club des Genêts? Inéluctablement, rien n'indique le contraire si l'on prend en compte le niveau des préparatifs exceptionnels enclenchés par le coach Madoui, ce dernier ne laissant rien au hasard en multipliant les combinaisons stratégiques à prendre en compte le jour J.
Le groupe au complet
Les joueurs ne tournent aucunement le dos à leur entraîneur en se soumettant à ses consignes et s'appliquant comme une montre suisse. De plus, les troupes se présentent au grand complet, aucun manquement n'est enregistré dans les séances d'entraînement exécutées jusqu'ici. Qu'il s'agisse des dirigeants, des responsables de la barre technique ou encore des joueurs, le consensus est commun, le club d'El Hamri est à redynamiser, le but étant de grimper de quelques points de plus dans le classement général. Pour ce faire, le coach mise amplement sur l'ensemble des atouts dont il dispose, en plus de se saisir de la stabilité psychologique de ses poulains, ces derniers ne se plaignent plus après s'être illustrés lors de la dernière rencontre durant laquelle ils ont engrangé les 3 points. Plus que déterminés, les poulains d'El Hamri comptent récidiver en accueillant, ce samedi, les Jaune et Vert dans le stade Ahmed Zabana. Le moral est d'autant plus au beau fixe, la composante de samedi est tout aussi au complet, à telle enseigne que le coach Madoui ne risque pas de se démener pour aligner le meilleur onze possible en optant aux remaniements à chacune des nécessités tactiques exigées par les cours de la rencontre.
Face à la JSK qui risque de surprendre à tout moment, Madoui compte aligner une ossature résistante au niveau du milieu de terrain, capable de bien assurer le coup au niveau de la récupération des ballons dans l'entre-jeu. En optant pour ce choix tactique, Madoui compte brouiller les pistes à son adversaire de taille, susceptible de se frayer, à tout moment, le chemin qui mène droit vers la lucarne mouloudéenne. Autrement dit, la JS Kabylie peut se servir aisément de la faiblesse du compartiment offensif du MC Oran et permettre à ses défenseurs de venir en aide aux attaquants kabyles dans leurs assauts. D'ici là, la préparation de ce classique bat son plein et tient Oran en haleine. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré