{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

La tête déjà au Mozambique !

Contre une équipe de la Somalie, 196e au classement FIFA, l’équipe d’Algérie a entamé comme il fallait ces éliminatoires de la Coupe du monde 2026, en signant un succès sans vraiment marquer les esprits. La tête déjà au prochain match à Maputo face au Mozambique, le sélectionneur national Djamel Belmadi a présenté un Onze de départ remanié, tout en prenant le soin de préserver l’ossature, notamment en attaque pour assurer le coup. Si pour le résultat, tout le monde semble satisfait de ces trois points qui offrent la première place aux Verts dans ce groupe G, il demeure que sur certains aspects du jeu, on peut dire sans le moindre risque de se tromper qu’il y a vraiment matière à discuter.
Après donc un bon début de rencontre, ponctué par une réalisation marquée après 2 minutes seulement, les Verts réussissent à faire le break grâce au revenant Bounedjah à la demi-heure de jeu.

Slimani libère les siens
En seconde mi-temps, déjà préoccupé par la gestion du déplacement au Mozambique, Belmadi opère trois changements après la pause. Ounas, Guitoune et Amoura ont pris les places de Mahrez, Atal et Gouiri. Sans vraiment perdre la possession du ballon, les Fennecs vont connaître un certain déséquilibre et essayent tant bien que mal à tenter de rajouter d’autres buts mais sur une erreur de marquage, la Somalie arrive à réduire la marque, rendant le match des Algériens plus angoissant. Slimani, le buteur historique des Verts, entre en jeu et à peine quelques instants plus tard, il parvient à dissiper le doute en marquant le troisième but de l’EN. Une belle prouesse qui a eu comme effet de rassurer ses camarades et refroidir les Somaliens. Islam venait aussi par l’occasion d’égaler un vieux record de Didier Drogba, et devenir avec l’ex-capitaine de la sélection ivoirienne bien sûr, le meilleur buteur de l’histoire des éliminatoires de la Coupe du monde avec 18 réalisations. 

Déclarations

Belmadi: «Tout n'était pas parfait»
«Les qualifications du Mondial sont souvent difficiles, il faut respecter les adversaires qui se présentent à vous et empocher le maximum de points. On encaisse encore une fois sur coup de pied arrêté, ça devient problématique. Il fallait gérer l'effectif en raison du second match face au Mozambique qui va arriver très vite. Je rends hommage aux joueurs qui ont fait le nécessaire, mais tout n'était pas parfait comme d'habitude.»
«L'équipe n'a pas douté après le but encaissé»
«Nous avions voulu avoir cette mainmise sur le jeu, mais c'est toujours difficile face à des équipes qui procèdent par bloc bas. Le football n'est pas une science exacte, ça m'échappe parfois. À la pause, j'ai changé trois joueurs, il y a eu une petite perturbation, mais il fallait rester vigilant. L'équipe n'a pas douté après le but encaissé. Après, bien sûr, le but de Slimani rend les choses plus faciles à gérer.» 

Lousteque (Somalie): «On a péché par manque d'expérience»
«Je remercie le public algérien... qui a applaudi notre équipe. Nous avons voulu profiter des points faibles de l'équipe algérienne, mais c'était difficile. On savait que l'Algérie allait exercer une pression. Mes joueurs ont réalisé un bon match,. On a fermé les couloirs tout en procédant par des contres avec des joueurs puissants et rapides. On a eu quelques situations pour marquer plus d'un but, mais on a commis des erreurs défensives à cause du manque d'expérience. Mes joueurs ont prouvé que les équipes qualifiées de faibles, sont capables d'aller bousculer les grosses cylindrées.»

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours