{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Ligue 1 Mobilis : JSK Aït Djoudi appelle à la mobilisation

«La JSK ne vaut rien sans son public»

Conscient que sa mission à la tête de la barre technique de la JSK ne sera pas une sinécure, l’entraîneur de la JSK supporte mal cette absence du public kabyle au stade du 1er- Novembre.

Tout pour finir la saison sur le podium

Le coach Azzedine Aït Djoudi a réussi sa première en tant qu'entraîneur en chef de la JS Kabylie. Pour son retour à la tête de la barre technique du club le plus titré d'Algérie, le driver des Jaune et Vert, a signé une victoire acquise certes dans la douleur mais ô combien importante pour la suite du parcours qu'il espère plus prolifique! Aït Djoudi mise beaucoup sur le retour des supporters kabyles dans les gradins du stade du 1er- Novembre 1954. Mieux encore, il persiste à dire que rien ne se fera sans ce public, considéré depuis la création du club comme l'âme de cette équipe kabyle. Arrivé pour relancer une saison qui s'annonçait difficile, suite aux mauvais résultats enregistrés lors de l'entame d'exercée, Azzedine Aït Djoudi avoue implicitement dans ses déclarations à la presse que des erreurs de casting ont été commises lors de la préparation de l'inter-saison. C'est ce qui explique certaines insuffisances constatées dans l'équipe. Seulement, explique-t-il, pour sortir de cette crise de confiance qui hante les joueurs, notamment à domicile, le public de la JSK est plus que jamais interpellé pour accrocher l'objectif du club à savoir assurer une place qualificative à une compétition continentale la saison prochaine. C'est en tout cas ce qu'il a voulu faire passer comme message à la fin de la rencontre samedi face à Magra. Aït Djoudi a été, on ne peut plus clair à ce sujet en déclarant: « La JSK ne vaut rien sans son public et vice-versa. C'est vrai que tout n'a pas été comme on le voulait, mais les supporters doivent rester derrière leur équipe jusqu'à la fin du championnat.» A-t-il- d'emblée annoncé.
Connaissant mieux que quiconque les valeurs véhiculées par ce club mythique, l'entraîneur de la JS Kabylie Azzedine Aït Djoudi, estime que ces jeunes joueurs lancés cette saison, ont un besoin vital de leurs supporters pour s'affirmer au plus haut niveau dans notre championnat. Aït Djoudi précise que le public est le patrimoine numéro un du club et qu'il va falloir prendre conscience de cette donne, souvent décisive dans l'obtention des bons résultats de cette formation, adulée par un large public en Algérie. Azzedine, appelle à une mobilisation générale des fans kabyles pour gérer au mieux cette période de transition difficile pour la JSK. «Il faut que les supporters reviennent et qu'ils apportent leur soutien pour qu'on tire le maximum de ces joueurs. Certains d'entre eux, notamment les jeunes ne supportent pas la pression et ils ont besoin de soutien pour qu'ils s'expriment sur leur vraie valeur. Lorsque la JSK gagne, ce n'est pas uniquement Aït Djoudi qui sera content mais tous les supporters. Il faut qu'on aille la main dans la main pour réaliser les meilleurs résultats», a déclaré Aït Djoudi après la victoire acquise devant Magra, sur le score d'un but à zéro.
Conscient que sa mission à la tête de la barre technique de la JSK ne sera pas une sinécure, l'entraîneur Azzedine Aït Djoudi, supporte mal cette absence du public kabyle au stade du 1er- Novembre, constatée lors des derniers matchs. Aït Djoudi a donc profité de sa prise de parole en fin de match contre Magra pour rejoindre ses responsables qui ont appelé aussi les supporters à revenir en masse soutenir la formation phare du Djurdjura, revenue à 4 points seulement de la 3e place du podium occupée par le Paradou AC avec 29 points. «Il faut qu'on redonne une âme à cette équipe de la JSK. Il y a des supporters qui y croient encore et il ne faut pas qu'on tue cet espoir surtout que le championnat est encore long. On fera tout pour finir la saison sur le podium.»
A conclu Aït Djoudi, bien conscient qu'avec l'effectif en place, il sera difficile de postuler à jouer le titre ou prétendre à la seconde place du classement de la Ligue 1 Mobilis, qualificative à la Champions-League afr caine.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré