{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Derouaz pousse un grand coup de gueule

«Il y a eu une FAH de criminels»

Le défi à lancer est un projet futuriste, en remettant les wagons sur les rails. D'autant plus que le vieux routier du handball, Mohamed Aziz Derouaz, n'a pas dissimulé sa déception. Dans son coup de gueule, après l'élimination des Équipes nationales, féminine et masculine, il s'en est violemment pris aux responsables de la Fédération nationale (FAH), les traitant de tous les noms d'oiseaux, allant jusqu'à la qualifier de «criminels». «Nous devons être pratiques. Revenons un peu à l'arrière, qu'est -ce qu'il y a eu?», s'est il demandé. Et de répondre à sa question d'un ton sec: «Il y a eu une fédération des criminels qui gérait ce sport.» «N'oublions pas que cela fait plus de deux ans que cette sélection ne s'est ni entraînée ni ne s'est regroupée», a-t-il ajouté, avant de tancer: «Cela est un crime perpétré à l'encontre de ces sportifs.» Il a enchaîné sur le fait que les conditions des préparatifs n'étaient pas réunies: «Il ne peut pas y avoir de fédération. Même si celle-ci sera élue par l'assemblée générale, elle sera pareille à la précédente.» Selon Derouaz, les résultats de l'équipe, et compte tenu des défaillances qu'il a citées, «sont positifs, malgré l'absence de deux meilleurs joueurs de l'Équipe nationale», plaidant pour «l'intensification, dans de bonnes conditions, des préparatifs pour le championnat africain dont les résultats qualifient à la coupe du monde». «Le sport qui peut briller au niveau international est le handball», a-t-il conclu.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours