{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Djamel Belmadi

«Il n’y a plus de petites équipes»

«Si la Sierra-Leone se retrouve aujourd’hui dans cette phase finale, c’est qu’elle a réalisé de bons résultats», a indiqué le sélectionneur national.

À la veille du match face à la Sierra Leone, le sélectionneur algérien, Djamel Belmadi, a animé une conférence de presse pour aborder les points ayant trait à cette rencontre inaugural du groupe E. Après avoir présenté ses condoléances à la famille de Abdelkrim Kerroum, ancien membre de l'équipe du FLN, Belmadi a évoqué l'agression dont ont été victimes trois journalistes algériens à Douala, à savoir Mohamed Aïssani, de l'APS, Smaïl Mohamed Amokrane, du quotidien Compétition, et Mehdi Dahak, de Dzfoot. «On a eu la mauvaise surprise d'apprendre ce matin (hier, ndlr) que nos journalistes se sont fait agresser. J'espère que la justice sera faite», a indiqué Belmadi. Evoquant la CAN et le match d'aujourd'hui, Belmadi dira: «Comme en 2019, nous devons bien démarrer le tournoi. Il va falloir être présents sur tous les plans.» Et d'ajouter: «Si la Sierra-Leone se retrouve, aujourd'hui, dans cette phase finale, c'est qu'elle a réalisé de bons résultats. On considère tout le monde, car si demain on baisse la garde, on va le payer cher. On doit prendre cette équipe très au sérieux.» Belmadi a rappelé le parcours de la Sierra Leone lors des éliminatoires de la CAN-2019, en indiquant qu'il était convenu que le Nigeria et le Bénin puissent passer à la CAN-2021, mais que la Sierra-Leone avait réussi à s'imposer face au Bénin et valider son billet pour la phase finale: «Ils ont fait 4-4 face au Nigeria. Je l'ai dit et je le répète, il n' y a plus de petites équipes en Afrique.» Belmadi persiste en affirmant que le niveau de la compétition sera extrêmement fort: «Il y a plusieurs équipes qui sont capables de remporter le trophée. Nous allons entrer dans cette bataille dès demain (aujourd'hui, ndlr) avec l'ambition logique de conserver notre titre, même si ce ne sera pas chose aisée.» Evoquant l'horaire de cette rencontre, à savoir 14h, le coach national a tenu à rassurer sur l'importance de s'adapter aux conditions climatiques: «L'horaire est peu habituel, nous allons jouer à 14h en pleine chaleur et humidité, mais on doit s'adapter à ça. Nous avons cette expérience de gérer cet aspect, au même titre que le Covid-19. D'un match à un autre, on peut perdre des joueurs. Il ne faut pas se plaindre, il faut trouver des solutions.» S'agissant de l'effectif, Belmadi a évoqué le cas du capitaine Riyad Mahrez. «Riyad a enchaîné des matchs en Boxing Day, donc il était convenu de le laisser récupérer. Il n'était pas question qu'il arrive sur les rotules, le plus important pour lui était de rejoindre le groupe avec ses pleines capacités physiques», a-t-il dit, en affirmant que le doute plane sur la participation de Ramy Bensebaïni, malade, «mais qui ne souffre pas de Covid-19». Tahrat, confiné à Doha après avoir été testé positif, est arrivé hier. Enfin, le coach national a salué la décision de la CAF d'utiliser la VAR pendant l'ensemble des rencontres du tournoi, affirmant que cela va permettre d'avoir des matchs avec le moins d'incidents possibles, et faciliter les choses pour les arbitres.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours