{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

JS Kabylie

Hamdi forme son groupe de choc

Être aux commandes lorsqu’un club comme la JSK s’effondre est une situation qu’aucun président de club ni entraîneur ne peut supporter.

Selon des échos qui nous parviennent d'Antalya, ville turque où séjournent les Canaris pour leur stage d'hiver, coach Hamdi aurait finalisé la liste de son groupe qui devrait aller au charbon durant la seconde phase du championnat. Ce dernier aurait, expliquent nos sources, pris le taureau par les cornes en faisant son choix dans un groupe très diversifié et riche en individualités dans tous les compartiments. Faibles et inefficaces durant la première phase, les joueurs n'ont pas donné grande satisfaction pour les précédents entraîneurs qui ont d'ailleurs payé le prix des mauvaises prestations en se faisant tout bonnement remerciés par la direction du club. Mais là, avec Miloud Hamdi, les choses semblent aller plus rapidement et plus sûrement car ce dernier ne veut en aucun cas mettre en jeu sa réputation. Doté d'un palmarès très riche avec de grands clubs algériens comme l'USMA et de prestigieux titres à son actif, ce dernier refuse de passer à la JSK, club aussi prestigieux, avec à son actif une relégation. Ce sera une fin de carrière pour lui si la JSK venait à se retrouver en deuxième division sous sa direction. C'est la chose la plus catastrophique qui puisse arriver à un entraîneur soucieux de sa réputation plus que de toute contrepartie financière de son contrat. Aussi, pour éviter ces fâcheuses éventualités, Hamdi passe déjà à la vitesse supérieure à Antalya. Ce dernier qui a vu ses poulains perdre leur première confrontation face à la modeste équipe de Kysyl Zahr a décidé de sanctionner les joueurs qui n'ont pas donné de rendement durant cette confrontation. Des joueurs, qui étaient souvent incorporés durant la première phase, ne figurent pas sur la liste des joueurs qui forment le groupe de choc.
Ce groupe qui descendra dans l'arène durant la seconde phase, aura la lourde mission d'éviter à la JSK une relégation que les supporters n'accepteraient jamais. Hamdi, comme Iarichane, sont conscients que cette éventualité aura des conséquences fâcheuses sur leurs carrières respectives. Être aux commandes lorsqu'un club comme la JSK s'effondre est une situation qu'aucun président de club ni entraîneur ne peut supporter.
C'est une éventualité que les joueurs devront donc éviter à tout prix mais le peuvent-ils? Selon toute vraisemblance, ils ont à leur disponibilité tous les moyens nécessaires. Un grand sponsor comme Mobilis, un grand entraîneur comme Hamdi, outre une direction décidée à mettre le paquet, sont autant d'atouts que les Canaris possèdent. Les derniers recrutements dont celui du Bosniaque Samir Smajlajic. Les Canaris, qui n'ont remporté que 12 points sur les 45 de la première phase du championnat devront au moins garder les points accessibles au stade du 1er-Novembre durant la seconde phase. Une mission qui semble possible mais très difficile au vu des joueurs qui constituent désormais l'effectif kabyle. C'est d'ailleurs ce qui permet à Hamdi de former son groupe de choc. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours