{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Frustré après le semi-échec face à la Sierra Leone

Belmadi va revoir sa copie

«On va corriger ce qu’il faut corriger puis revenir contre la Guinée équatoriale pour gagner», promet, entre autres, le coach national.

Cela pouvait être facilement aperçu sur son visage. Le sélectionneur national, Djamel Belmadi, était frustré de voir son équipe caler d'entrée, en concédant le match nul et vierge, face à la Sierra Leone, mardi dernier, pour son entrée en lice en CAN-2021. «Ce n'est pas la meilleure des entrées dans le tournoi. Nous avions à coeur de bien démarrer et de prendre un maximum de points et faire une prestation qui nous mette en confiance, donc nous avons un sentiment de frustration», a-t-il indiqué. Et d'ajouter: «Il faisait très chaud et humide. On jouait face à une équipe costaude physiquement et bien organisée. Nous avons du mal à casser les lignes. On n'a pas su marquer le but qui aurait pu nous laisser finir à 2 ou 3-0.» Dans le groupe E, où se trouvent également la Côte d'Ivoire, un autre favori pour le titre lors de cette CAN, l'Algérie n'a plus le droit à l'erreur. Elle est condamnée à l'emporter, dimanche prochain, lorsqu'elle croisera le fer avec la Guinée équatoriale, dans une rencontre qui débutera à 20h. «La suite? Ce sera déjà un match important contre la Guinée équatoriale. Il faudra gagner tout simplement. Il faut gagner tous les matchs», a encore lancé Belmadi qui a reconnu avoir failli dans sa tâche, face à la Sierra leone. «Nous assumons tous, moi le premier, notre responsabilité. Je n'ai pas pour habitude de parler de la prestation individuelle des joueurs, surtout quand il s'agit de critiquer. Globalement, nous avons tout de même réussi à nous procurer des occasions. On va corriger ce qu'il faut corriger puis revenir contre la Guinée équatoriale pour gagner», promet-il. Et le technicien algérien a par la suite félicité l'équipe de Sierra Leone pour ce nul contre le tenant du titre: «Notre adversaire s'est démené, il a été combatif. Ce genre de matchs, tant que l'on n'a pas marqué cela donne du courage et de l'envie à l'adversaire pour bien défendre et procéder par contre-attaques. On a l'habitude de ce genre d'adversaire mais aujourd'hui on n'a pas fait le nécessaire.» Voilà qui est dit!

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré