{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Drogue à Oran

Un réseau international démantelé

Les investigations ont démontré que le réseau avait une autre activité, liée à l'émigration clandestine.

Les trafiquants de drogue et les pourvoyeurs de la mort, la harga, font cause commune. En plus de l'organisation de traversées clandestines, le trafic international de stupéfiants est opéré par mer. C'est ce qu'ont révélé les services de policie près la sûreté de la wilaya d'Oran. La cellule de communication et des relations extérieures de cette institution fait état du démantèlement d'un réseau criminel composé de six individus, spécialisé dans ces deux «méfaits». La même source a expliqué que «cette opération a été déclenchée suite à l'exploitation d'informations confirmées, reçues par la brigade de recherche et d'intervention relevant du service de wilaya de la police judiciaire», ajoutant que «deux membres d'un réseau criminel activaient dans la commercialisation de drogues dures et de substances psychotropes, utilisant leurs domiciles pour stocker ces drogues». Les policiers ont, de prime abord, mis en place un plan de surveillance minutieux de tous les mouvements des suspects, avant que ces derniers ne soient arrêtés en compagnie de deux complices. Lançant leur offensive, ajoutent les même sources, les policiers ont procédé à «la saisie d'une quantité de 47 grammes de cocaïne, 9,5 grammes de kif traité, des comprimés de psychotropes, une arme blanche prohibée et une somme d'argent de 20000 dinars, dissimulés dans les domiciles des mis en cause». Poussant plus loin leurs investigations, les policiers ont, simultanément, tiré au clair une autre affaire ayant trait à l'émigration clandestine. Les enquêtes ont abouti à l'identification des membres restants du réseau. Il s'agit de deux individus qui utilisaient le garage de leur domicile pour entreposer du matériel destiné à la préparation de traversées clandestines, par mer. Ayant supervisé l'opération, le parquet du tribunal d'Ain El Türck a délivré une autorisation de perquisition dans les deux habitations situées dans la même localité. Cette dernière a abouti à la saisie d'une barque de plaisance équipée de moteur ainsi qu'un canot pneumatique à moteur, quatre réservoirs de carburant pour moteur de bateau, trois seaux, une arme de pêche marine, un appareil GPS, quatre gilets de sauvetage et des jumelles, en plus de deux véhicules et d'une somme d'argent de 106000 dinars.
Les responsables de la cellule de communication près la sûreté de wilaya indiquent qu' «une procédure judiciaire a été ouverte contre les six individus impliqués dans cette affaire, parmi eux des repris de justice et un ressortissant étranger». «Ils seront traduits devant la justice pour trafic international de drogues dures, au sein d'un réseau opérant hors des frontières nationales, menaçant l'économie nationale et la santé publique, ainsi que l'organisation d'opérations d'émigration clandestine». 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours