{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Elections partielles à Béjaïa

Quatre partis et une liste indépendante en course

Le Front des forces socialistes inscrit sa démarche dans le prolongement de sa participation au dernier scrutin des locales.

Les préparatifs des élections partielles des Assemblées populaires communales (APC), prévues le 15 octobre prochain dans quatre communes des wilayas de Béjaïa, connaissent «plus de dynamique», a estimé hier le représentant de l'Autorité nationale indépendante des élections (Anie), Bougrida Mouloud, qui intervenait hier sur les ondes de la radio Soummam.
Le représentant de l'Anie à Béjaïa a indiqué qu'à ce jour «quatre partis politiques et une liste indépendante ont retiré les formulaires de participation», précisant que «le dernier délai pour le dépôt des formulaires est fixé pour le 25 du mois en cours, à midi». Bougrida Mouloud n'a, cependant, pas décliné l'identité des partis politiques participants. Sans risque de se tromper, il s'agit du FFS, FLN, RND et probablement le parti El Moustakbal. La liste indépendante a été confectionnée au niveau de la commune de M'Cisna, l'une des quatre communes concernées par ce scrutin partiel.
La participation du Front des forces socialistes est sans surprise sachant qu'il a déjà pris part au dernier scrutin des locales du 27 novembre 2021. Il en est de même pour le Front de Libération nationale et du Rassemblement national démocratique. Le Front des forces socialistes (FFS) était le premier à annoncer sa participation aux élections partielles prévues le 15 octobre à Béjaïa et Tizi Ouzou et cela dans le prolongement de cette participation «conformément à la résolution du conseil national extraordinaire du 10 septembre 2021 portant décision de participation aux élections locales du 27 novembre 2021. Le premier secrétaire national Youcef Aouchiche avait affirmé que l'objectif de la participation du FFS est de «gagner des espaces dans les Assemblées populaires communales concernées» et «profiter de ce rendez-vous politique pour promouvoir son projet politique». Il appelera ses «structures locales et militants, notamment celles concernées par cette échéance d'oeuvrer afin d'assurer la réussite dans cette élection et permettre au parti d'atteindre les objectifs tracés à travers cette participation».
Il est utile de rappeler que les prochaines élections partielles des APC auront lieu le 15 octobre 2022. Quatre communes sont concernées par ces élections partielles, à savoir, Akbou, M'cisna (Seddouk), Feraoun (Amizour), et Toudja (El Kseur). Elles regroupent toutes les quatre un corps électoral de 46.000 inscrits avant la révision exceptionnelle des listes électorales qui prendra fin demain, jeudi, à minuit. Le président de l'Autorité nationale indépendante des élections (Anie), Mohamed Charfi s'est réjoui, mercredi passé, des conditions dans lesquelles se prépare l'organisation des élections communales partielles, prévues en octobre prochain dans quatre communes de la wilaya de Béjaïa. En visite d'inspection au niveau de la commune d'AKbou, Mohamed Charfi avait relevé «l'afflux pour le retrait des dossiers de candidatures» et « l'enthousiasme populaire pour s'inscrire sur les listes électorales». «Cela augure d'un avenir réjouissant», avait-il affirmé, soulignant que cette échéance électorale va constituer en soi «un exercice réel et effectif reflétant la bonne santé de la démocratie et du processus démocratique du pays».

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours