{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Grand Hôtel d’Oran

La Renaissance

Chargé d’histoire, Le Grand Hôtel, édifié en 1920, a accueilli des figures politiques, culturelles et artistiques.

Finis les méandres et les artifices usités dans le cadre du bradage du patrimoine national. Le secteur de l'hôtellerie revient de droit aux professionnels. Situé sur la place du Maghreb (ex-place de la Bastille), en face de la Grande Poste, Le Grand Hôtel d'Oran domine le centre-ville. Cédé en 2007, à un prix dérisoire, le Grand Hôtel d'Oran été récupéré par l'EGT Ouest, après une bataille judiciaire qui a duré
10 années. Sa privatisation a engendré un mal incommensurable et d'importantes incidences ont impacté la vie sociale des employés, victimes des licenciements, avant qu'ils ne montent au créneau pour dénoncer ce qu'ils ont qualifié de «sacrilège» et de «bradage» de cette infrastructure hôtelière historique. Et, depuis, il a été fermé, en juin 2010 pour défaut d'autorisation d'exploitation. Aujourd'hui, il fait l'objet de travaux de rénovation entrant dans le cadre des préparatifs de la wilaya d'Oran pour les Jeux méditerranéens, devant se tenir au mois de juillet de l'année prochaine. Les travaux battent leur plein, après qu'il a fait l'objet d'un abandon total. Le majestueux seuil de son entrée, notamment son escalier en marbre massif, était transformé en un véritable dépotoir, un ramassis de débris et autres déchets. Le Grand Hôtel, ce joyau architectural, a été édifié en 1920. Il dispose de 80 chambres et de 8 suites. C'est un lieu chargé d'histoire, avec une renommée internationale pour avoir accueilli des figures politiques, culturelles et artistiques. Sa récupération et sa réhabilitation permettront à la wilaya d'Oran de disposer d'une infrastructure d'hébergement de taille qui consolidera, ainsi, ses capacités d'accueil des touristes et des voyageurs. Les tenants du tourisme aspirent à redonner à la ville d'Oran l'image qui lui sied, une cité touristique de première excellence et une dimension régionale non négligeable. Les travaux de réfection et de réhabilitation du Grand Hôtel d'Oran sont donc lancés. Toutes les entraves ont été levées, pour le démarrage des travaux de réhabilitation de l'établissement, après l'achèvement de l'étude préliminaire de ce projet, lancée en 2018. Cette mesure a été décidée suite au quitus donné par les services du contrôle technique des constructions, ayant, après étude, conclu que l'Hôtel peut faire l'objet de réhabilitation, ses murs et ses soubassements sont toujours consistants. Cependant, les mêmes services ont mis l'accent sur la nécessité du confortement de la structure. La wilaya d'Oran dispose d'un parc hôtelier en exploitation d'une centaine d'unités, assurant une capacité totale d'accueil de 15 041 lits et créant un nombre de 3 419 postes d'emploi directs. Le tableau des investissements hôteliers fait état de plus d'une centaine de projets en cours de réalisation pour une capacité totale de 21 028 lits, avec en vue, la création de plusieurs milliers d'emplois directs, a-t-on indiqué. La wilaya s'apprête à accueillir, en 2022, les Jeux méditerranéens, ce qui lui donnera le statut d'une ville régionale aux normes algéro-méditerranéennes et africaines.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours