{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Fête de mariage à Jijel

La justice sévit!

Le verdict est tombé! Les auteurs du mariage fastueux de Jijel ont été condamnés à de lourdes peines de prison. En effet, le tribunal d'El Milia dans cette wilaya de l'Est du pays a prononcé une peine de 3 ans de prison par contumace avec mandat d'amener, contre le chanteur appelé «cheb El Adjel».
Le même tribunal a également condamné à une peine de 18 mois de prison, avec arrêt immédiat, à l'encontre de l'organisateur de cette fête qui n'est autre que le père du nouveau marié.
Ce dernier a eu plus de chance puisqu'il n'a écopé que de 6 mois de prison avec sursis. Il pourra profiter librement de sa nouvelle vie de jeune marié, à moins que la Covid-19 n'en décide autrement.
Cette main lourde de la justice a provoqué la colère des habitants de la commune de Ouled Rabah où s'était déroulée cette fête. Les citoyens ont manifesté devant le siège de l'APC pour réclamer la libération des détenus.
Pour rappel, cette fête de mariage, grandiose, a été organisée, vendredi dernier, dans la commune de Ouled Rabah, dans la wilaya de Jijel.
Elle a vu la participation de milliers de personnes eu égard à la présence de la star de la chanson, cheb El Adjel. Ces noces se sont vite transformées en véritable concert dans une ambiance des plus festives. Problème: on est en pleine troisième vague de la pandémie de Covid-19.
La vidéo qui a circulé sur les réseaux sociaux, montrant des participants collés les uns aux autres sans masques, a provoqué un tollé général.
La wilaya de Jijel a alors décidé de porter plainte contre l'organisateur et le nouveau marié. Le wali a révélé que le mariage avait été interdit et les organisateurs avertis, mais ils ont fait fi de ces sommations mettant ainsi en danger la vie de milliers de personnes.
La justice s'est voulue exemplaire contre ceux qui continuent de mettre en danger la santé publique, à travers l'organisation de ce type de réjouissance, faisant fi des dangers de la propagation du coronavirus. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours