{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Lutte contre les incendies de forêts

«Des pistes d’atterrissage dans chaque wilaya»

Le but est de contrecarrer les campagnes visant la sécurité et la stabilité du pays, a souligné le ministre de l’Intérieur à partir de Bel Abbès.

Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Brahim Merad, a affirmé que toutes les «wilayas seront dotées de pistes d'atterrissage aménagées des avions spécialisés dans l'extinction des feux de forêt, les Canadair». Effectuant, jeudi, une visite de travail et d'inspection à la capitale de la Mekerra, le ministre a mis l'accent sur la nécessité de l'implication de la société civile dans la sensibilisation sur les dangers du phénomène des incendies, soulignant que le dispositif en question entre dans le cadre de la mise en oeuvre du Plan national de lutte contre les incendies et feux de forêts».
Il est, par ailleurs, revenu sur la lutte, implacable et ferme, contre le trafic de drogue. Inaugurant le siège de la Brigade mobile de la police judiciaire (Bmpj) et du siège de la brigade polyvalente des douanes, dans la daïra de Benbadis, Brahim Merad a, sans ambages, mis l'accent sur «la nécessité d'intensifier les efforts dans la lutte contre la drogue», appelant à «oeuvrer avec fermeté pour mettre en échec toute tentative de trafic de drogue». Le ministre a également été direct, expliquant la véritable dimension et la portée essentielle et principale de cette lutte contre toutes les formes de drogue, «le but étant de contrecarrer les campagnes visant la sécurité et la stabilité du pays, en introduisant des quantités considérables de ces substances nocives», a-t-il souligné. Cette problématique est commune que la lutte contre ce fléau est toute aussi une cause commune pour laquelle le ministre a été précis, relevant l'importance de faire face à ce phénomène rampant. En ce sens, il n'a pas omis de relever «le rôle effectif joué par les services des douanes algériennes, en coordination avec les unités de l'Armée nationale populaire, de la Sûreté et de la Gendarmerie nationales pour faire face à la guerre menée contre l'Algérie, en y introduisant des quantités considérables de toutes sortes de drogues et de psychotropes, ciblant la jeunesse, dans une tentative de porter atteinte à la stabilité du pays». Le ministre a souligné, à ce titre, «la nécessité d'oeuvrer avec détermination et sans relâche, en coordonnant les efforts, notamment au niveau des zones frontalières». Il a, d'ailleurs, indiqué qu'«il existe des parties complices à l'intérieur du pays, qui activent avec des réseaux externes dans le trafic des stupéfiants». «Il est indispensable de leur faire face et renforcer les efforts pour contrecarrer les tentatives de trafic de drogues, tout en mettant en place de sanctions plus sévères et punir quiconque ose frapper la stabilité de l'Algérie», a-t-il fait savoir, soulignant, en outre, que «des puissances étrangères sont à l'origine de ces opérations visant le pays, ce qui nécessite de renforcer les opérations de surveillance du réseau routier au niveau du territoire de la wilaya, pour faire face aux tentatives de trafic de drogue». Lors de cette visite qu'il rendue jeudi à la wilaya de Sidi Bel Abbès, le ministre a également inspecté et inauguré plusieurs projets de développement, édifices publics et entreprises productives avant de tenir une rencontre à la salle de conférences du siège de la wilaya avec les cadres, les élus et les acteurs de la société civile.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours