{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

8 décès en 24 heures!

La Protection civile déplore un week-end meurtrier sur nos routes et nos plages.

Le dernier bilan des accidents de la route établie par la Protection civile donne des sueurs froides. La direction générale de ce corps constitué a enregistré un total de huit victimes décédées et 265 autres personnes blessées dans des accidents de la circulation survenus à travers différentes régions du pays durant les dernières 24 heures. La wilaya de Constantine déplore le bilan le plus lourd avec trois personnes décédées et 05 autres blessées dans deux accidents mortels. Les accidents de la route continuent d'endeuiller les Algériens. Des familles entières sont parfois décimées. Les trois victimes enregistrées dans cette wilaya sont les membres d'une même famille. Le papa, la maman et la petite fille sont tous morts sur les lieux de l'accident survenu au niveau du tronçon de l'autoroute Est-Ouest, traversant la localité d'El Méridj, relevant de la commune d'El Khroub. À la route qui continue de tuer s'ajoute en cette saison estivale, un autre tueur qui continue d'ôter la vie des estivants presque chaque jour que Dieu fait: le spectre des noyades mortelles. Le document de la Dgcp a fait état du repêchage de trois personnes mortes par noyade dans les wilayas de Mostaganem et de Aïn-Témouchent. Il y a lieu de noter dans ce sens que le bilan de la Protection civile est là pour l'incosncience des estivants. Cet énième bilan a indiqué que les noyades enregistrées ont eu lieu sur des plages non surveillées. Bien que l'accès à ces dernières demeure strictement «interdit», nombreux sont les estivants qui bravent le danger, pour y piquer une tête. Ils s'y rendent au mépris des consignes de la Protection civile et parfois au péril de leurs vies. L'affluence des baigneurs constatée durant le week-end, depuis la hausse des températures, est importante. Et la fréquence des baignades mortelles est quant à elle inquiétante. Une trentaine de personnes ont perdu la vie sur nos plages depuis le début de l'été. Ce corps constitué, qui a déployé au niveau des plages autorisées à la baignade pas moins de 11 000 éléments spécialisés pour assurer la sécurité des estivants, ne manque pas d'exprimer son inquiétude face à l'inconscience des estivants. Le phénomène des noyades mortelles continue de faire des victimes dans les wilayas de l'intérieur du pays où les températures sont infernales. Une soixantaine de corps de victimes, majoritairement des enfants, ont été repêchés sans vie depuis la hausse des températures.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours