{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Liaison autoroutière reliant le port d'Oran

Une rallonge de 14 milliards de dinars

«Comme première étape, l'État vient de donner son aval quant à financer ledit projet, à raison de 12 milliards de dinars», a-t-on indiqué.

Dans si peu de temps, les transporteurs routiers n'auront plus à subir le diktat de ces énergumènes qui les attendant dans la très pénible côte de Carteaux,lors de la liaison du port d'Oran avec le rond-point de la cité Djamel, pour qu'ils fassent l'objet de larcins inédits des produits qu'ils transportent tout en contemplant les scènes, amèrement, à travers leurs rétroviseurs sans pouvoir intervenir en raison de la forte circulation.
Le projet de réalisation de la nouvelle route, reliant le port d'Oran à l'autoroute Est-Ouest, tire à sa fin.
Le taux d'avancement des travaux est à 90% au grand bonheur de ces routiers, pouvant, désormais, appuyer sur l'accélérateur et gagner du temps en quittant le port d'Oran. Alors que le projet revient à 55 milliards de dinars, la wilaya d'Oran vient d'annoncer son implication directe en apportant un appoint de 14 milliards de dinars devant servir au parachèvement total dudit projet. Comme première étape, l'État vient de donner son aval quant à financer ledit projet à raison de 12 milliards de dinars. «Pour peu que celui-ci soit relancé et livré dans les meilleurs délais, soit au plus tard au mois de février de l'année prochaine», réitère-t-on. Il s'agit essentiellement de la condition principale posée par le wali d'Oran ayant rendu une visite, en fin de semaine, au chantier pour s'enquérir de la situation tout en ouvrant, sur place le débat, quoique laconique, mais expéditif et explicite axé essentiellement sur les avantages de cette liaison directe reliant le port d'Oran à l'autoroute d'Oran.
L'actuel projet de la liaison autoroutière reliant le port d'Oran à la 1ère rocade, sur 8km, prend son départ à l'extension du port d'Oran, et qui vise à présager l'accès du trafic déjà dense, qui a augmenté considérablement depuis 2001.
Le projet en lui-même se caractérise par cinq grands ouvrages. Il est composé d'une digue de 1 600 ml, d'une tranchée couverte de 1 300ml, d'un profil mixte avec des échangeurs de 1 600ml, d'un viaduc de 1 280ml et d'un tunnel avec deux tubes de 1 590ml. Le premier tronçon routier de la liaison du port d'Oran à l'autoroute Est-Ouest sera connecté au centre-ville d'Oran au niveau de la Pêcherie à Sidi El Houari, ainsi qu'au niveau du pont Zabana.
Ce projet, de 26 kilomètres, dont la partie la plus complexe se trouve au niveau de la sortie Est du port d'Oran, sera relié également au centre-ville, selon plusieurs variantes présentées auparavant.
Une variante dont le coût est estimé à 5 milliards de dinars a été retenue et consiste en plusieurs branchements, notamment vers la corniche oranaise via la Pêcherie, ce qui désengorgera l'ancienne route du port et le front de mer.
Ledit projet porte sur la réalisation d'une liaison routière reliant le port d'Oran à la rocade sud, au niveau du carrefour de haï El Menzah (ex-Canastel), sur une distance de 8 km, laquelle partie est en passe d'être livrée. Est prévue également la mise à niveau de la première rocade sud, entre le carrefour de haï El Menzah et l'échangeur de la RN4, sur 10 kilomètres et la mise à niveau de la RN4, de l'échangeur de la rocade sud jusqu'à la bretelle autoroutière d'Oran, sur une distance de 8 kilomè-tres. La partie des 8 kilomètres, attendue en cette fin d'année, est estimée à 40 milliards de dinars, alors que les nouveaux branchements au centre-ville sont estimés à 5 milliards. Cette autoroute à 2×3 voies prend naissance au niveau du port d'Oran, au PK 0+600. L'ouvrage de protection au nord commence au PK 1+000 et continue jusqu'à l'entrée de la tranchée couverte au PK 2+370.
La tranchée couverte, d'une longueur de 1 300 m, monte avec une pente de 3% jusqu'au PK 3+340.
À partir du PK 3+340, le profil descend avec une pente de -1,5%. À partir de l'échangeur au PK 3+620, le profil en travers devient 2 x5 voies.
Le deuxième échangeur commence près du PK 4+700 et comprend deux passages inférieurs. Un passage inferieur sépare la branche 3 et l'autoroute, l'autre passage inférieur est entre les branches 3 et 4. Cette étude a été réalisée par le bureau de la Seto, celui - ci a pour objet les prestations d'études et de contrôle des travaux dans le domaine des infrastructures de transport: routes, autoroutes, ouvrages d'art, aérodromes, voie ferrée, voirie et réseaux divers. L'entreprise a connu une progression régulière de sa production. Elle participe,en effet, à toutes les étapes des études de l'autoroute Est-Ouest et a mené des études pour des projets de grande envergure.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours