{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

On renoue avec le port du masque

Sursaut citoyen à Tizi Ouzou

Les commerçants exigent de leurs clients le port du masque d’abord, avant d’accéder à l’intérieur des magasins.

Face à la recrudescence inquiétante de la pandémie de coronavirus dans la wilaya de Tizi Ouzou, et suite aux décisions prises au plus haut niveau de l'Etat, les citoyens ont commencé, depuis avant-hier mardi, à renouer progressivement avec le respect strict des gestes barrières visant à se prémunir contre ce virus mortel. C'est ce que nous avons constaté, avant-hier et hier matin, au niveau du chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou, mais aussi dans d'autres villes. Les premiers à avoir fait preuve de réactivité, suite à la décision d'appliquer des sanctions contre les contrevenants ont été, bien entendu, les commerçants, qui ont pratiquement tous, renoué avec le port du masque protecteur. Les gérants et les vendeurs et vendeuses dans les magasins d'habillement, ceux des meubles, des grandes surfaces alimentaires ou toute autre sorte d'activité, ont donc repris la pratique du port de la bavette.
En outre, les commerçants ont également commencé à exiger des clients qui se présentent, de porter d'abord leur masque, avant d'accéder à l'intérieur des magasins. Certains commerçants, conscients de la gravité du rebond enregistré par la pandémie depuis au moins deux semaines, n'hésitent pas à interdire l'accès à leurs magasins face aux clients récalcitrants. Ce qui montre que les commerçants ont commencé à prendre au sérieux les dangers de la maladie surtout que, depuis quelques jours, on a relevé, dans la même wilaya, une hausse non seulement du nombre de cas, mais aussi du nombre de décès déplorés dans les quatre coins de la wilaya. Des décès qui ont touché même des personnes qui ne sont pas forcément âgées, comme cela fut le cas auparavant. La sonnette d'alarme a été tirée par les directeurs des différents établissements publics hospitaliers quant à leur état de saturation depuis la fin du mois de juin. C'est le cas des EPS de Draâ El Mizan, Boghni, Tigzirt, Aïn El Hammam, Azeffoun, etc. ainsi qu'au Centre hospitalo-universitaire Nedir Mohamed du chef-lieu de wilaya.
Dans ces structures sanitaires, et face à la gravité de la situation, il est désormais formellement interdit aux proches de rendre visite à leurs malades depuis une semaine. De nombreuses directions ont rendu publiques des notes de service stipulant l'obligation du port du masque, ainsi que l'observation des autres mesures préventives contre la propagation de la Covid-19. C'est le cas, notamment de la direction des transports, qui a instruit l'ensemble des transporteurs de voyageurs de revoir à la baisse de 50% le nombre de passagers par navette, afin de garantir une certaine distanciation sociale à l'intérieur des bus et des fourgons de transport. Dans le même sillage, la direction de la jeunesse et des sports de la wilaya de Tizi Ouzou a indiqué, dans un communiqué rendu public, hier, que tous les présidents des CSA et des ligues sportives sont instruits de prendre les dispositions nécessaires, afin de mettre en application l'interdiction des regroupements de quelque nature qu'ils soient.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours