{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Été 2024

Sonelgaz se prépare à un pic de 20 000 MW

Un pic historique avait été enregistré en juillet 2023, soit 18 697 MW, contre 16 822 MW en 2022.

Profitant des enseignements de l'été 2023, le Groupe Sonelgaz met les moyens et prépare le réseau national à faire face aux pires scenarii. «Toutes les mesures ont été prises pour faire face au pic durant la saison estivale qui approche à grands pas», c'est ce qu'a annoncé Mourad Adjal, P-DG de Sonelgaz en précisant qu'une enveloppe financière spéciale a été réservée au renforcement des points névralgiques, notamment à travers seize wilayas. 100 milliards de dinars ont été ainsi alloués à cette entreprise.
L'objectif étant de résorber les éventuelles chutes de tension et d'adapter le réseau en fonction de l'accroissement de la puissance demandée. «Notre première mission consiste à assurer le confort du citoyen au service duquel des équipes d'intervention veillent 24h/24 à la qualité du produit électrique», a poursuivi le même responsable, lors d'un point de presse qu'il a animé conjointement avec le ministre de l'Énergie et des Mines Mohamed Arkab, en marge de la «Journée nationale des directeurs de distribution et directeurs de l'énergie et des mines», organisée, hier, à l'hôtel El Aurassi, à Alger. Arkab a de son côté annoncé une capacité disponible de 25 500 MW en prévision d'une demande pressentie de 19 800 MW, voire 20 000 MW. «Il est primordial que le réseau soit capable de supporter cette énergie et la transporter aux différentes régions du pays», a ajouté Arkab. «Au vu du colossal travail abattu par les travailleurs de Sonelgaz le réseau électrique est capable de faire face à des températures atteignant les 55°C. Je salue particulièrement les efforts des cadres de Sonelgaz qui ont mené de bout en bout cette réalisation, c'est-à-dire depuis l'étude technique jusqu'à la réalisation, en passant par les moyens, les réseaux et les équipements», a poursuivi Arkab. Rappelons qu'un pic historique a avait été enregistré en juillet 2023, soit 18 697 MW, contre 16 822 MW en 2022, pour une capacité installée, respectivement de 25 342 MW et 25 180 MW. Sécuriser l'été 2024 est donc la priorité de Sonelgaz, les capacités de production au niveau de la région d'Alger sont ainsi d'ores et déjà appuyées avec l'installation de quatre turbines à gaz. On apprend en outre que le réseau électrique est de plus en plus résiliant avec un basculement qui s'effectue en quelques secondes. Notons que le ministre de l'Industrie et de la Production pharmaceutique, invité à cette rencontre, a rendu hommage au Groupe public Sonelgaz en indiquant: «Sonelgaz a le mérite d'avoir levé bien des obstacles qui entravaient le fonctionnement des zones industrielles. Plus de 150 projets industriels ont démarré leurs activités grâce à son intervention, laquelle a participé à hauteur de 60% dans ce retour d'activité.» Le Groupe Sonelgaz a, tout au long de l'année 2023, oeuvré à assurer un service public tout en veillant à traduire sur le terrain les orientations du président de la République quant au raccordement des zones agricoles, industrielles et les contrées les plus lointaines du territoire national au réseau électrique et de gaz. De même qu'elle a entrepris d'installer les équipements de détection du monoxyde de carbone dans les foyers, tout en déployant les stations de recharge pour véhicules électriques. Ces dernières sont actuellement au nombre de 308 sur un total prévu de 1 000 stations programmées et devant être achevées vers fin 2024. Citons enfin la mise en oeuvre du projet des 15 000 MW sur le front des énergies renouvelables (ENR), dans une démarche qui associe le public et le privé. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours