{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Lutte contre la corruption

On passe à la vitesse supérieure

De nouvelles règles, en vertu de la nouvelle loi électorale, pour lutter contre le financement occulte des campagnes électorales, seront appliquées.

Au coeur des réformes, la lutte contre la corruption est en phase de passer à la vitesse supérieure. Après les premiers acquis réalisés durant les deux dernières années, l'engagement de l'État se confirme à travers le passage à une généralisation profonde du principe de la transparence et de l'intégrité à tous les niveaux de gestion et de gouvernance. C'est dans cette optique que la présidente de la Haute autorité de transparence, de prévention et de lutte contre la corruption, Salima Mousserati, a annoncé, dimanche à Alger, que «la stratégie nationale de transparence, de prévention et de lutte contre la corruption sera mise en oeuvre à partir de l'année prochaine».Il faut dire que l'élaboration de cette stratégie entre dans le cadre d'une vision globale qui vise à sécuriser les nouvelles politiques publiques. Il y a lieu de convenir que le travail colossal effectué durant le processus constitutionnel a été plus que salutaire. La mise en place de nouvelles règles, en vertu de la nouvelle loi électorale, afin de lutter contre le financement occulte des campagnes électorales, l'élaboration d'un projet de code de déontologie pour le métier d'agent public, le développement d'une plateforme numérique pour les déclarations des biens des fonctionnaires publics, sont des arguments massue du principe de séparation de l'argent, du pouvoir politique. Des avancées représentent le socle qui va porter la mise en oeuvre de cette stratégie. Autant dire que la chasse aux oligarques ne représente qu'une partie des actions de la lutte. Son prolongement devrait se répercuter sur le fonctionnement des institutions en particulier et de l'administration en général, le but étant de permettre aux orientations socio -économiques de se concrétiser dans un environnement sain. Toute l'importance de la mise en oeuvre de cette stratégie réside dans l'aboutissement à des changements de gestion susceptibles de se muer en automatismes. C'est dans ce sillage que la responsable a mis en avant l‘importance des missions confiées à la Haute autorité, notamment en matière de collecte, à savoir la centralisation et la diffusion d'éventuelles informations ou recommandations susceptibles, d'aider les administrations publiques ou toute personne physique ou morale à prévenir ou à dénoncer les actes de corruption, outre la réception des déclarations de biens, leur traitement et leur contrôle». C'est précisément à ce niveau qu'apparaîtront les résultats d'une lutte axée sur l'impératif de conférer à la révolution multidimensionnelle entamée par l'Algérie, ces dernières années, les moyens de se concrétiser sans entrave majeure. Dans ce sens, S. Mousserati a précisé que «cette stratégie aura un impact positif sur la réalisation du développement durable reposant sur les politiques publiques prenant en compte la qualité et la haute performance de l'économie nationale, socialement équitable et écologiquement acceptable». Pour ce faire, la jonction des efforts de tous les protagonistes de la scène socio-économique est plus que nécessaire. L'heure est plus que jamais au renforcement du front interne à tous les niveaux. Le consensus sur la gestion des affaires du pays est, dans cette conjoncture de réformes, indissociable de l'impératif d'assainissement des institutions et des organismes de gestion. À ce titre, la présidente de la Haute autorité de transparence, de prévention et de lutte contre la corruption, a estimé que «la stratégie fait partie de l'opération globale de mise en oeuvre et de suivi des procédures de renforcement de la transparence, de l'intégrité et de la lutte contre la corruption, aussi bien au niveau des institutions publiques et privées qu'au niveau de la société, avec l'association de la société civile». 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours