{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

La secrétaire d’état adjointe américaine reçue par tebboune

Michele sison encense Alger

Elle reconnaît le rôle central de l’Algérie «dans la consécration de la stabilité, particulièrement dans la région du Sahel».

Une fois n'est pas coutume, la réunion du Conseil des ministres présidée, hier, par le chef de l'État, s'est distinguée par deux aspects. Le premier, de moindre importance est sa programmation. La réunion du Conseil des ministres se déroule habituellement durant les journées du dimanche, mais cette fois-ci, elle a été décalée à mardi (hier, Ndlr) en raison de la visite de la présidente du Conseil des ministres italien, Giorgia Meloni. Le deuxième aspect qui distingue cette réunion est son agenda portant trois thématiques spécifiques: le foncier industriel, les psychotropes et le monoxyde de carbone.
Conscient de la complexité du dossier et que le décollage économique ne sera effectif que si l'épineux verrou du foncier industriel est sauté, le président de la République a donné des instructions fermes. Il a exigé une numérisation totale dans les opérations d'attribution de foncier et ce dans le but d'assurer une transparence et une répartition équitable à travers le territoire national. Il y a quelques mois déjà, le président Tebboune a enjoint au gouvernement d'assainir les fonciers industriel, agricole et touristique, en oeuvrant à leur exploitation optimale. Aussi, il n'est plus question de laisser persister les pratiques d'un temps révolu où le foncier industriel a été l'un des moyens les plus utilisés dans la spéculation et le pillage des deniers publics. Le président de la République a affirmé que l'octroi de ce foncier devrait s'accompagner d'une réelle souplesse juridique pour encourager et attirer les investissements, en tenant compte des intérêts de l'État.
La seconde thématique abordée en Conseil des ministres a porté sur les dégâts causés par le monoxyde de carbone. Si le dossier a été abordé à ce niveau de la hiérarchie, c'est parce que le problème est devenu grave. Ce sont 17 personnes, notamment des membres de mêmes familles,qui sont décédées ces dernières 24 heures après avoir été intoxiquées par le monoxyde de carbone émanant d'appareils de chauffage, pour ne citer que ce drame. Faut-il rester spectateur et se contenter de ce décompte macabre? Sur ce dossier également, le président Tebboune a été ferme. Désormais, dans les futurs programmes de logements, il est désormais, fait obligation de doter tous les appartements de détecteurs de gaz. Afin de protéger la vie de nos concitoyens, le Conseil des ministres a décidé, à partir de la réunion d'hier, que Sonelgaz dotera gratuitement les appartements des citoyens avec des détecteurs de gaz. De même que des textes réglementaires stricts qui interdisent formellement de toucher aux canalisations de gaz dans les appartements. Le troisième dossier abordé, un autre fléau tout aussi dangereux, sinon plus dangereux que le monoxyde de carbone, a concerné la consommation de la drogue et des psychotropes. Il a été décidé en Conseil des ministres de corser les lois en vue de consolider la stratégie nationale en matière de prévention et de répression de l'usage de stupéfiants et de substances psychotropes Des tonnes de drogue sont saisies chaque année en Algérie. Plus grave encore, depuis ces dernières années, on trouve des drogues dures, comme la cocaïne, de l'héroïne ainsi que des psychotropes. La consommation fait des ravages au sein de la jeunesse et le phénomène est d'une extrême inquiétude pour le pays. S'exprimant il y a quelques jours à la Radio nationale, la directrice de la prévention au niveau de l'Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Onlcdt), Ghania Mokdach, a révélé des chiffres glaçants.
Enfin, le Président a également donné des instructions pour l'accélération de la création d'une société mixte pour l'industrie ferroviaire en collaboration avec des experts étrangers spécialisés dans le domaine et de réputation mondiale. Le but visé est d'atteindre une connectivité nationale complète avec les chemins de fer entre le Nord et le Sud.
S'agissant du secteur agricole, le président Tebboune a demandé au gouvernement de redoubler d'efforts pour augmenter la production des cultures agricoles, en particulier le blé.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours