{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

La 4e vague menace

Le gouvernement hausse le ton

Il est une vérité qui mérite d’être citée, haut et fort. L’État a mis à profit tous les moyens nécessaires pour la prévention et la protection contre cette pandémie planétaire. Reste la part des citoyens.

Les mesures du dispositif de protection et de prévention contre la pandémie de Covid-19, sont reconduites pour une durée de 10 jours, à compter de ce samedi 15 janvier 2022. La décision vient d'être prise et annoncée par le Premier ministre, Benabderrahmane en concertation avec le premier magistrat du pays. Face à l'évolution inquiétante de la pandémie ces dernières semaines, les pouvoirs publics semblent vouloir prendre le taureau par les cornes, avant que les scénarios catastrophes précédents ne se reproduisent. Le relâchement et l'abandon des mesures de protection et la baisse de la vigilance aidant, la courbe des contaminations au Covid-19, dans sa souche la plus virulente, le Delta, a explosé ces dernières semaines. Selon les termes du communiqué du Premier ministère, reconduisant les mesures de prévention pour une dizaine de jours supplémentaires, l'Algérie est entrée officiellement dans la quatrième vague de la pandémie de Covid-19. «Les chiffres des cas de contamination enregistrés ces derniers jours confirment l'amorce de la quatrième vague de cette épidémie», note le communiqué des services du Premier ministère, faisant état d'un «nombre d'hospitalisations, qui ne cesse de croître et de mettre en grande difficulté nos structures hospitalières, qui pourraient atteindre un seuil de saturation, et les pénibles situations que nous avIons vécues lors de la troisième vague de cette épidémie». Les autorités sanitaires et les pouvoirs publics, craignent une éventuelle saturation des lits d'hôpitaux, face à une recrudescence constante des cas de contamination.
«Ce rythme de propagation va entrainer une exacerbation de la crise sanitaire et un fort impact sur notre population, et chez les personnes les plus vulnérables, particulièrement les personnes non encore vaccinées», note encore le communiqué. Faut-il le rappeler, les hôpitaux et les établissements sanitaires, dont les capacités d'accueil commencent à décliner, depuis un moment déjà, ont été mis à rude épreuve, ces derniers temps. Face à une situation, de plus en plus inquiétante, le gouvernement entend durcir les mesures de protection, de prévention et de lutte contre la pandémie.
Face à ce risque d'enlisement pandémique, un appel à la raison et à la prise de conscience, est donc lancé par le gouvernement aux citoyens, afin de «continuer à soutenir l'effort national de lutte contre cette épidémie mondiale, par la poursuite du respect des gestes barrières en particulier, pour ce qui est de l'exigence du port obligatoire du masque de protection, les mesures d'hygiène et la distanciation physique».

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours