{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Salah Goudjil s’adressant à la jeunesse

«Le destin du pays est lié aux jeunes»

Le président du Parlement a mis en valeur le rôle grandissant de la jeunesse dans la préservation de la patrie.

«Le destin du pays était fortement lié aux jeunes», a affirmé le président du Conseil de la nation, Salah Goudjil, ce dernier tenant son discours filmé et projeté lors de la deuxième édition du Forum des jeunes d'Algérie organisé à Oran par le Conseil supérieur de la jeunesse, le CSJ. Il dira en ce sens que «les jeunes sont le support dans la voie du développement économique et social». Soulignant que «les jeunes constituent le socle de l'indépendance de l'Algérie pour laquelle ils ont consenti un lourd sacrifice, Goudjil a affirmé que «ce qui est présentement demandé à la jeunesse, est la continuité dans la même voie pour préserver cette indépendance». «Nous appelons les jeunes à préserver l'indépendance acquise au prix du sang et de grands sacrifices, et à oeuvrer au développement économique, social et politique de l'Algérie», a-t-il appelé, rappelant par la même «à leur implication dans cette démarche pour être la force de frappe de l'économie et du développement national». Et d'aouter: «Cet engagement, sous tous ses aspects, nous permettra de préserver l'indépendance de l'économie et de la prise de décision politique, afin que les jeunes de l'Algérie restent porteurs du flambeau, aujourd'hui et demain». Sur la même lancée, il a poursuivi en indiquant que «nous attendons de vous de préserver l'Algérie, assurer son présent et son avenir, surtout en cette période dangereuse que vit le monde et l'Algérie». Salah Goudjil n'a pas non plus omis la cause palestinienne, saluant, depuis Oran, «le peuple palestinien, notamment à Ghaza, qui vit sous les bombardements depuis plus d'un mois». Le président de l'Assemblée populaire nationale, Brahim Boughali, a tenu un discours similaire. Dans sa lettre lue par le vice-président de l'APN, Bouchikhi El Cheikh, le président du Parlement a, s'adressant aux jeunes, affirmé que «la balle est désormais dans le camp des jeunes», expliquant que «nous avançons vers l'avenir à un rythme soutenu, grâce à ces personnes et aux grandes compétences qu'elles possèdent». Sur sa lancée, il a poursuivi en mettant en valeur le rôle grandissant de la jeunesse dans la préservation de la patrie. Selon le président de l'APN, «cette conviction s'affirme jour après jour, en se singularisant par les mesures prises par l'État, à sa tête le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, en faveur de la jeunesse, afin d'impliquer davantage cette catégorie dans le développement social, économique et politique».
Dans ce chapitre bien nommé, Boughali a indiqué qu'«environ 30% des représentants de l'APN sont constitués de jeunes». Le premier responsable de l'institution législative a,dans ce sens, fait savoir que «sur le plan économique, la priorité a été accordée aux jeunes en les encourageant à créer des microentreprises et des start-up, et en introduisant l'allocation-chômage et en titularisant des milliers de travailleurs à leurs postes».
Lui emboîtant le pas, le wali d'Oran, Saïd Sayoud, a, pour sa part, souligné que «l'objectif de la rencontre d'Oran porte dans ses dimensions le promotion de la conscience nationale chez les jeunes, afin de développer leurs compétences pour être prêts à participer à l'édification de l'Algérie nouvelle».
Poursuivant son speech, il a noté que «le forum d'Oran constitue un tremplin qui permettra l'ouverture du débat et d'échanges des idées sur la participation des jeunes dans les politiques publiques». De son côté, le premier responsable du Conseil supérieur de la Jeunesse, Mustapha Hidaoui est revenu sur le rôle des jeunes dans l'ensemble des événements qui ont marqué le pays. Il a par la même évoqué le rôle l'attendant en maintenant le même cap. Il dira en ce sens que «les jeunes, qui sont des protecteurs de la patrie, sont capables de créer des miracles». Saluant par la même l'entière confiance placée par le président de la République en ces jeunes, Hidaoui dira que «les jeunes de demain conduiront la Nation vers le bon cap», soulignant dans ce chapitre bien précis, le rôle de cette jeunesse qu'elle accompli aussi bien sur le plan politique que dans le volet économique». Selon Hidaoui, la création du Conseil de la jeunesse vise principalement «la consolidation des convictions nationalistes positives, la promotion des compétences juvéniles et l'enrichissement des mécanismes impliquant les jeunes dans la vie publique». Il a, en ce sens, fait état «de la convention ratifiée par le Conseil de la jeunesse avec le ministère de l'Agriculture et du Développement rural», soulignant que «cette convention porte dans ses visées la consolidation et la promotion de l'investissement et les activités agricoles». Il en est de même pour la convention, a fait savoir l'intervenant, ratifié par le Conseil supérieur de la jeunesse avec le ministère de la Pèche. Plus de 800 jeunes hommes et femmes de diverses wilayas du pays, notamment des membres du CSJ et des jeunes de différentes régions et de la communauté nationale à l'étranger, participent à ce forum. Plus de 800 jeunes de différentes wilayas du pays, âgés de 18 à 35 ans, prennent part à cette rencontre, ainsi que des membres du Conseil et d'autres jeunes issus de diverses franges et régions, et de la communauté nationale établie à l'étranger. Ce forum vise à contribuer à l'autonomisation économique et politique des jeunes, en renforçant leurs capacités et leurs convictions nationales communes et en développant leurs compétences de base, en plus de consolider chez eux l'esprit de citoyenneté et de positivité, en enrichissant et en développant les mécanismes de leur participation à la vie publique.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré