{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Vol des 3 kg d'or à la recette des douanes de Souk Ahras

6 ans de prison pour deux douanières

Le procureur de la République a requis la peine de 10 ans à l'encontre des deux mises en cause.

Le tribunal correctionnel relevant de la cours de justice de la wilaya de Souk Ahras a prononcé en fin de semaine, une peine de 6 ans de prison ferme à l'encontre des deux douanières, a rapporté une source douanière. Les deux fonctionnaires ont été reconnues coupables du vol de 3, 45 kg d'or, se trouvant dans le coffre-fort de la direction des douanes de Souk Ahras, a précisé notre source. Âgées de 36 ans, les deux cadres, une officier et une inspectrice, ont été accusées de trahison, atteinte à un organisme d'Etat et vol de l'or, a précisé notre source. Lors du procès, les deux mises en cause ont, nous dit-on, tenté chacune de se défaire des charges retenues à leur encontre. En vain. Selon les précisions de notre source, toutes les circonstances et éléments constituant le dossier de l'enquête chargeaient les deux douanières.
À l'issue du réquisitoire du représentant du ministère public qui a requis la peine de 10 ans de prisonferme pour les deux douanières, le tribunal a rendu son verdict en condamnant les deux fonctionnaires des douanes algériennes à une peine de 6 ans de prison ferme assortie d'un dommage et intérêt de 1,8 milliard de centimes pour la direction des douanes, constituée partie civile dans ce scandale. L'affaire remonte au mois de mars de l'année 2021. Une information judiciaire a été ouverte parles services de sécurité, parallèlement à celle engagée par la direction générale des douanes algériennes qui, rappelons-le, a procédé à la suspension préventive de trois cadres de la direction des douanes de Souk Ahras.
Le chef d'inspection divisionnaire, les deux receveurs des douanes de la wilaya de Souk-Ahras et le directeur du contentieux ont été les premiers à faire les frais de cette affaire de vol des bijoux consignés. Aux termes de l'enquête menée par la brigade économique de la police judiciaire relevant de la sûreté de Souk Ahras, il a été découvert que le cambriolage a été opéré durant le processus d'essai périodique des caméras de surveillance. Une opération dont le facteur temps a été négligé par les gestionnaires de ladite direction. L'absence de signes d'effraction et d'intrusion ont favorisé la piste d'acte commis par quelqu'un de l'intérieur de la direction. La sphère des investigations a ciblé pas moins de 37 douaniers tous grades confondus, dont les deux receveurs et un magasinier qui ont été placés sous mandat de dépôt. Tandis que l'ex-chef d'inspection divisionnaire et cinq autres agents, soupçonnés d'être en lien avec l'affaire, ont été placés sous contrôle judiciaire. Alors que le directeur régional des douanes d'Annaba a été démis de ses fonctions pour négligence dans la gestion administrative de la direction des douanes de Souk Ahras.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours