{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Oran

5 quintaux de viande avariée saisis

Informé, le parquet du tribunal d’Es Sénia a accordé son quitus permettant aux enquêteurs de lancer leur offensive.

Située à moins de 20 km à l'est du chef- lieu de la wilaya d'Oran, la commune de Hassi Bounif revient sur toutes les lèvres et à plus d'un événement malencontreux, notamment en ce qui a trait à la commercialisation de la viande ne répondant aucunement aux valeurs nutritionnelles, celle-ci continue à faire l'objet de traque enclenchée par l'ensemble des corps de sécurité et les services en charge de la protection de la santé publique.
La dernière en date remonte à la fin de la semaine. Lancée par les éléments de la brigade en charge de la protection de l'environnement près la Gendarmerie nationale, elle a été couronnée par la découverte de deux abattoirs clandestins et la saisie de cinq quintaux de viande impropre à la consommation, étant donné qu'elle provient de l'abattage clandestin, en plus de la saisie des instruments utilisés dans l'abattage et l'interpellation des «détenteurs» desdits lieux d'abattage. Ces derniers, qui ont été présentés devant le parquet de Gdyel, sont poursuivis pour des chefs d'inculpation ayant trait à l'exercice d'une activité régulée en l'occurrence la boucherie, exercice d'une activité commerciale hautement sensible et, de surcroît, sans aucun document préalable, à savoir le registre du commerce, faisant défaut, exercice de la même activité sans agrément ou une quelconque autorisation devant émaner des services en charge du suivi des conditions sanitaires et d'hygiène, en plus de l'abattage et de la commercialisation clandestine de la viande en l'absence totale de contrôle vétérinaire.
L'abattage illégal prend des ascensions fulgurantes en dépit de l'étau qui continue à se resserrer contre ce phénomène, ce dernier ne cessant pas de faire l'objet d'une traque implacable aboutissant très souvent à d'importantes saisies. Dans une opération qu'ils ont enclenché récemment, les éléments de la section de recherches de la Gendarmerie nationale ont procédé à la saisie d'une quantité de 10 quintaux de viande blanche avariée et à l'arrestation d'un individu. Ce dernier n'a trouvé rien de mieux à faire que de dresser un abattoir clandestin à l'intérieur d'une ferme agricole située dans la commune de Misserghine. «Cette opération est le fruit de l'exploitation de renseignements faisant état d'un procédé inédit usité par le mis en cause, agissant à partir de cette utilisation méthodique, au sein de laquelle il a dressé son abattoir clandestin», a-t-on fait savoir, soulignant, que «le mis en cause n'a rien trouvé de mieux à faire que d'amasser les viandes blanches invendues pour les rafraîchir en les humectant à l'aide d'un produit d'embaumement des morts leur permettant de retrouver rapidement leur fraîcheur avant de les injecter de nouveau sur le marché d'Oran en tant que viandes fraîches». Informé, des faits, le parquet du tribunal d'Es Senia s'est entièrement mis de la partie, en donnant son O.K. aux enquêteurs pour opérer leur offensive. Ces derniers ont également été accompagnés par les contrôleurs-inspecteurs de la direction régionale du commerce, des éléments en charge de la répression des fraudes, relevant de la même instance et des services vétérinaires dépendant de la division de la daïra de Boutlelis, localité située à l'extrême ouest de la wilaya d'Oran, en allant vers Aïn Témouchent et Tlemcen.
À la première constatation, les enquêteurs sont tombés nez à nez avec un abattoir spacieux clandestin regroupant toutes les formes de violations commerciales impactant la santé publique, l'exposant aux dangers des risques ambiants. Absence d'hygiène et défaut de conditions de conservation des denrées alimentaires périssables, ont constitué les principaux faits qui ont été relevés, en plus de la découverte d'une importante quantité de viande blanche conservée dans des conditions lamentables au premier niveau de ladite bâtisse, transformée en abattoir clandestin, la découverte d'une autre quantité de la même chair congelée dégageant des odeurs nauséabondes.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré