{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Entreprises les plus performantes en Afrique

14 sociétés algériennes dans le Top500

La compagnie nationale Sonatrach est également classée troisième dans le monde arabe pour l’année 2023.

Sonatrach trône toujours sur le continent africain et maintient sa deuxième place dans le monde arabe, parmi les 500 entreprises économiques les plus puissantes d'Afrique pour l'année 2022. Selon un classement des 500 entreprises économiques les plus fortes en Afrique, publié par le magazine JeuneAfrique, 14 entreprises algériennes, publiques et privées, figurent dans le «Top 500» des entreprises économiques africaines les plus performantes et les plus puissantes du continent au titre de l'année 2022. Il s'agit de la 23éme édition de la série «Top 500» des meilleures entreprises d'Afrique. Dans ce cadre, il est important de souligner que la Sonatrach maintient encore sa position d'entreprise majeure du continent avec des chiffres d'affaires en hausse et des performances à différents niveaux d'activités. Malgré une baisse dans les résultats nets de l'ordre de -381,8 millions de dollars, et les complications de la pandémie sanitaire mondiale de 2020, le groupe pétrolier algérien occupe toujours la première place du classement africain des sociétés les plus prospères. Avec un chiffre d'affaires total qui a dépassé le seuil des 30 milliards de dollars US, Sonatrach affiche une santé financière et économique qui la propulse au rang de première société d'Afrique. Selon la revue américaine Fortune 500 Arabia, grâce à des revenus annuels qui ont dépassé le seuil des 60 milliards de dollars, Sonatrach est également classée troisième dans le monde arabe pour l'année 2023. C'est la compagnie pétrolière saoudienne Aramco, activant dans les secteurs du pétrole et du gaz, qui trône sur le classement arabe avec un chiffre d'affaires de 603 milliards de dollars, et la compagnie koweïtienne, «Koweït Oil Company» en deuxième position avec 106 milliards de dollars. Quant à Sonatrach, ses investissements s'élèvent à environ 5,5 milliards de dollars au titre de l'année 2021, avec une production initiale de 189,6 tonnes équivalent pétrole. Les explorations de pétrole et de gaz ont également pesé dans le calcul de performance, avec 23 opérations menées depuis le début de l'année 2022. La publication fait état de baisse des niveaux des bénéfices et de performance des plus grandes sociétés africaines, dont les chiffres d'affaires ont été sévèrement affectés par la crise sanitaire de Covid-19. Certaines ont vu leurs chiffres d'affaires respectifs tomber sous la barre des 600 millions de dollars. Un précédent historique dans les annales économiques et financières du continent africain, qui a vu un nombre important de sociétés sombrer dans les dédales des contre-performances et des dépôts de bilans. Du jamais-vu depuis 2016, selon la publication. Plusieurs secteurs ont pâti de cette période sombre de l'économie mondiale, notamment les secteurs du transport aérien, du tourisme et de l'industrie automobile, sévèrement mis à mal par la crise sanitaire. Concernant les performances des sociétés algériennes, qui arrivent à escalader le classement des 500 entreprises les plus performantes d'Afrique, on notera la présence des groupes de téléphonie mobile, mais aussi des entreprises publiques et privées de divers secteurs. C'est le groupe Naftal, spécialisé dans la distribution de carburants qui suit la Sonatrach dans le classement général. Le groupe se positionne à la 41ème place pour ce qui est de l'année 2022, alors qu'il était à la 33ème place en 2021, comptabilisant un chiffre d'affaires de plus de 3,2 milliards de dollars américains. Vient ensuite, la société «Cevital» à la 92ème place en Afrique, régressant d'une douzaine de places, comparativement à 2021. Le groupe algérien «Cosider» spécialisé dans le bâtiment et les travaux publics Btph, se classe à la 104ème en 2022, contre la 80ème place en 2021, totalisant un chiffre d'affaires de plus de 1,2 milliard de dollars. Quant à «Algérie Télécom», l'opérateur algérien se positionne à la 159ème place, comptant un chiffre d'affaires estimé à 841 millions de dollars. Djezzy se positionne à la 174ème place à l'échelle de l'Afrique, avec un chiffre d'affaires d'environ 773,3 millions de dollars. La liste compte également les deux opérateurs téléphoniques algériens, Mobilis et Ooredoo classés, respectivement à la 188ème et à la 212ème places en Afrique, avec des chiffres d'affaires respectifs de 868 millions de dollars 591,1 millions de dollars.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours