{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Le meurtre du jeune Slimah à El Qods dénoncé par le HCDH onusien

Un adolescent Palestinien tué, hier, par les forces sionistes

Un adolescent palestinien a été tué, hier, par les forces d'occupation sionistes près du barrage militaire de Jabara, au sud de la ville de Tulkarem, en Cisjordanie occupée, a rapporté l'agence de presse palestinienne Wafa. «Le bureau de liaison civile palestinienne (organe de communication) à Tulkarem a confirmé que l'adolescent, Mohamed Nidal Younes (15 ans), de la ville de Naplouse, a succombé à ses blessures graves qu'il a subi suite à des tirs des soldats de l'occupation au poste de contrôle de Jabara», précise Wafa. Selon l'agence, «les soldats d'occupation israéliens ont prétendu que l'adolescent aurait tenté d'écraser l'un des soldats au poste de contrôle», relevant que la maison de la victime palestinienne a été prise pour cible par les soldats sionistes qui l'ont fouillé et saccagé. Samedi, les policiers sionistes ont exécuté de sang-froid le jeune Mohamed Shawkat Slimah, 25 ans, à proximité de la place de la porte de Damas à El-Qods occupé, rappelle Wafa. La même source fait état d'un bilan de 5 palestiniens tués par les forces d'occupation sionistes, dont deux enfants dans différentes régions palestiniennes pendant le seul mois de novembre.
Le bureau du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme en Palestine (HCDH) a déclaré qu'il était «choqué» par l'exécution extrajudiciaire de Mohammad Shawkat Slimah par les forces d'occupation israéliennes, à la porte de Damas à El Qods occupée. Une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux montrait des policiers israéliens tiraient directement sur Slimah à bout portant jusqu'à sa mort. Alors qu'il était au sol et blessé, les policiers de l'occupation israélienne ont tiré sur lui à deux reprises, le tuant en quelques minutes. Les médecins se sont vu refuser l'accès sur les lieux pour lui prodiguer les premiers soins avant qu'il ne soit annoncé mort. Le HCDH a indiqué que «des exécutions extrajudiciaires comme celle-ci sont la conséquence du recours régulier à la force meurtrière par le personnel de sécurité israélien bien armé et bien protégé contre les Palestiniens, et l'absence presque totale de responsabilité pour les meurtres et les blessures de Palestiniens par les forces israéliennes».

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours