{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Après la rencontre avec le prince héritier Mohamed Ben Salmane

Sullivan vante à Netanyahu le «potentiel» d'un accord Israël-Arabie saoudite

Le conseiller à la sécurité nationale de la Maison-Blanche Jake Sullivan a évoqué, lors d'un entretien avec le Premier ministre sioniste Benjamin Netanyahu, le «potentiel» d'un accord de normalisation entre Israël et l'Arabie saoudite, a déclaré dimanche la Maison-Blanche. Jake Sullivan a également appelé Netanyahu à accompagner les agressions sionistes dans la bande de Gaza, d'une «stratégie politique» pour l'avenir de l'enclave palestinienne, selon la Maison-Blanche. Sullivan s'est entretenu samedi avec le prince héritier Mohamed ben Salmane, dans la ville saoudienne de Dhahran (est), avant de se rendre directement en Israël pour s'y rencontrer Netanyahu et d'autres hauts responsables.»M. Sullivan a informé le Premier ministre Netanyahu et son équipe sur ces rencontres et le potentiel qui s'offre désormais à Israël, ainsi qu'au peuple palestinien», a déclaré la Maison-Blanche. Mohamed ben Salmane et Jake Sullivan ont discuté d'une version «quasi finale» d'un accord devant renforcer les liens en matière de sécurité entre leurs deux pays, a rapporté dimanche l'agence de presse officielle saoudienne SPA. Les deux parties ont également évoqué le «travail mené sur la question palestinienne, pour trouver une voie crédible vers une solution à deux Etats répondant aux aspirations du peuple palestinien et à ses droits légitimes», ainsi que les efforts visant à mettre fin à la guerre et à faciliter l'entrée de l'aide humanitaire dans le territoire palestinien. Sullivan a également «réitéré la position de longue date du président sur Rafah», ville du sud de la bande de Ghaza menacée d'une agression de grande ampleur, a déclaré la Maison-Blanche. Depuis l'ordre d'évacuation le 6 mai, à la veille de l'entrée des chars sionistes dans l'est de cette ville, «environ la moitié de la population de Ghaza» de 2,4 millions d'habitants a été «forcée de fuir» à nouveau, a affirmé dimanche le patron de l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (Unrwa), Philippe Lazzarini. Sullivan a «réaffirmé la nécessité pour Israël d'accompagner ses opérations militaires d'une stratégie politique qui puisse assurer la libération de tous les otages et un avenir meilleur pour Ghaza»...

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours