{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Tweet de Trump sur le Sahara occidental

Haddaoui charge le Palais royal

L'ancien diplomate marocain règle ses comptes avec les clans rivaux qui laminent le royaume.

Les turpitudes du rRoyaume chérifien ne cessent plus. L'ancien ambassadeur du royaume marocain vient de jeter un véritable pavé dans la mare. L'ancien ambassadeur du royaume du Makhzen à l'ONU, Khallil Haddadou,i admet l'échec de la diplomatie royale dans l'entreprise de consécration et de légitimation de la souveraineté marocaine sur les territoires sahraouis. L'ancien diplomate marocain connu pour être un fervent partisan de la colonisation des terres sahraouies, et son hostilité vis-à-vis de l'Algérie, a déclaré lors d'une émission télévisée, que le Maroc n'a rien récolté de la brèche ouverte par l'ancien président US au sujet du Sahara occidental. «La diplomatie du royaume a failli dans l'exploitation du tweet du président américain Donald Trump, reconnaissant la souveraineté marocaine sur les territoires sahraouis», dira-t-il expliquant que l'empressement et l'enthousiasme ont été derrière cette faillite diplomatique. «Je pense que notre diplomatie s'est empressée», estimant que «le Maroc se devait d'attendre la réponse des membres permanents du Conseil de sécurité, qui contrôle cet organe», dira-t-il faisant un rappel des positions prises par la Russie et d'autres pays vis-à-vis de la question du Sahara occidental.
Il citera également, dans ce cadre, les réactions américaines hostiles à cette tentative d'adjonction du Sahara occidental au Maroc et, plus particulièrement l'article de l'ancien conseiller à la sécurité US, John Bolton paru dans le Foreign Policy. «En toute franchise, quand j'ai lu l'article de Bolton dans le célèbre magazine Foreign Policy, suivi par des dizaines de millions de lecteurs dans le monde, j'ai trouvé qu'il était très dur avec le Maroc... Bolton a demandé à Trump d'annuler cette annonce dans le courant de la semaine ou les deux semaines, à tout le moins», lancera-t-il face à ses spectateurs. Et de s'interroger sur les résultats et enseignements tirés de cette déclaration de Trump par la diplomatie marocaine? «Notre diplomatie a cru qu'avec les déclarations de Trump sur Tweet, elle avait résolu la problématique du Sahara occidental... Nous n'avons rien réglé, car il est toujours posé, et les déclarations de Trump n'ont servi à rien, bien au contraire», lancera-t-il non sans amertume. Et d'avouer explicitement que «la diplomatie marocaine s'est lourdement trompée, et s'est induite en erreur elle-même, par le tweet de l'ex- président américain». Bien qu'il s'agisse d'une manière assez frontale de régler ses comptes avec ses détracteurs et les clans rivaux qui laminent le royaume, les propos de l'ancien diplomate marocain sonnent le glas de la diplomatie étriquée et perverse de sa majesté. Elles sonnent également comme un aveu d'échec cinglant annonçant des lendemains incertains, accentués par l'ébullition sociale ambiante et ascendante. Aussi, les déclarations de cet ancien ambassadeur du royaume du Makhzen à l'ONU, viennent enfoncer davantage les véritables tenants du pouvoir au sein du Maroc, et les dissensions tiraillent ses différents courants.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours