{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Reprise de l'agression sioniste contre la bande de Ghaza

Au moins 200 martyrs depuis hier

Les bombardements terrestres, maritimes et aériens de l'occupant sioniste ont touché diverses zones du nord, du centre et du sud de la bande de Ghaza, faisant encore plus de martyrs et de blessés, dont la majorité étaient des enfants et des femmes.

Le bilan de la reprise de l'agression sioniste contre la bande de Ghaza s'est alourdi, à au moins178 martyrs et plus de 600 blessés, dont une majorité d'enfants et de femmes, alors que ce bilan était en milieu de journée de 110 martyrs, rapporte l'agence palestinienne Wafa. Les données publiées par les hôpitaux opérant dans la bande de Ghaza indiquent que vendredi à 20 heures, ils avaient reçu les corps de 178 martyrs, en plus de 589 blessés, précise Wafa. Plus de 54 martyrs sont arrivés depuis le matin à l'hôpital Kamal Adwan, dans la ville de Beit Lahia, au nord de la bande de Ghaza. L'hôpital national arabe a également reçu les corps de plus de 30 martyrs suite aux bombardements de la ville de Ghaza par l'occupation sioniste, en particulier Al-Shuja'iya et Al-Zaytoun, dont la majorité étaient des enfants et des femmes. Des dizaines de martyrs et de blessés sont également arrivés dans les hôpitaux du sud de la bande de Ghaza, ajoute Wafa. L'entité sioniste, rappelle t-on, avait repris son agression contre la population palestinienne de l a bande de Ghaza vendredi matin, quelques minutes après la fin de la trêve humanitaire temporaire qui n'a duré qu'une semaine. Les bombardements terrestres, maritimes et aériens de l'occupant sioniste ont touché diverses zones du nord, du centre et du sud de la bande de Ghaza, faisant encore plus de martyrs et de blessés, dont la majorité étaient des enfants et des femmes. Au cours des dernières heures, les avions de combat de l'occupation sioniste ont lancé des raids violents et successifs sur des zones du sud de la bande de Ghaza, larguant des bombes incendiaires, et, dans le quartier de Shujaya, un massacre a été commis par les raids de l'aviation sioniste, qui a entraîné le martyr d'au moins 10 citoyens et des blessés. Selon des sources locales citées par Wafa, cinq membres d'une même famille sont tombés en martyrs lors d'un raid sioniste dans la rue Salah al-Din, pendant leur déplacement, alors qu'ils brandissaient des drapeaux blancs. Les mêmes sources ajoutent que deux frères, Mahmoud et Ahmed Atta Al-Ashqar, ont été tués par balles près d'une pharmacie de la rue Al-Jalaa, toujours à Ghaza. Par ailleurs, plusieurs Palestiniennes sont tombées en martyres après des raids de l'aviation sioniste dans le quartier d'Al-Salam, à l'est de Rafah, au sud de la bande de Ghaza, alors que l'artil lerie de l'occupation sioniste a pilonné les zones de Deir al-Balah, al-Bureij et al-Nuseirat, dans le centre de l'enclave palestinienne. En outre, un journaliste et enseignant, Adham Hassouna est tombé en martyr avec plusieurs membres de sa famille dans un bombardement qui a visé son domicile à Ghaza. Le journaliste Montaser Al-Sawaf, ainsi que son frère Marwan et plusieurs de ses proches ont également été visés dans un bombardement sioniste qui a visé la place Shawa, dans le quartier d'Al-Daraj, au sud de la ville de Ghaza. Plus tôt dans la journée, le Syndicat des journalistes palestiniens a annoncé le martyr du journaliste Abdullah Darwish dans la bande de Ghaza, portant à 73 le nombre de journalistes tombés en martyrs depuis le début de l'agression sioniste le 7 octobre dernier contre la bande de Ghaza. Enfin, l'occupation sioniste a bombardé l'une des installations de l'hôpital Al Awda à Nuseirat, blessant un membre du personnel hospitalier, rapporte encore l'agence Wafa.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré