{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Une cinquantaine de participants au Salon international de la pharmacie

Une cinquantaine d’exposants ont pris part à la première édition du Salon international de la pharmacie et de la parapharmacie de la wilaya de Chlef, inaugurée jeudi par un représentant du ministre de l’industrie et de la production pharmaceutique.

Des producteurs et distributeurs de produits pharmaceutiques et parapharmaceutiques venus de toutes les régions du pays, et d'autres pays, ont participé à ce Salon qui se tient du 30 novembre au 2 décembre.

Le directeur des activités pharmaceutiques et de la régulation du ministère de l'industrie et de la production pharmaceutique, Bachir Allouache, a souligné que le Salon était un événement qui "traite pour la première fois du sujet de la numérisation du système de santé et de la pharmacie ".

M.Allouache a affirmé que la numérisation du secteur pharmaceutique était un "volet important" qui constitue une priorité des pouvoirs publics, ajoutant que le ministère qu’il représente "s’inscrit dans ce processus" et que "plusieurs plates-formes ont été mises en place pour suivre tout le circuit du médicament".

Des représentants des conseils de l’ordre des pharmaciens de Tunisie, Jordanie et de  Mauritanie ont également participé à la première édition de ce salon organisé par la société "SIPHAPHAC EXPO", en partenariat avec le Conseil national de l’ordre des pharmaciens (CNOP), le Syndicat national algérien des pharmaciens d’officine (SNAPO), l’union des operateurs de la pharmacie (UNOP), la Fédération Algérienne de Pharmacie (FAP) et l’Association Nationale des Pharmaciens Algériens (ANPHA).

Pour la représentante du Conseil de l’ordre des pharmaciens tunisiens, Aida Chekir, ce salon est une "opportunité pour partager les expériences et étudier les possibilités de collaboration entre les professionnels des pays participants".

Elle a ajouté que ce genre de rencontre "permettra de nous initier à réfléchir ensemble sur le long terme pour essayer de s’adapter et trouver des solutions aux défis du secteur pharmaceutique".

Le représentant du syndicat jordanien, Omar El Ajwani, a, pour sa part, mis l’accent sur "la sécurité pharmaceutique qui devrait préoccuper les pays arabes", saluant les efforts de "l’Algérie qui se trouve sur la bonne voie dans ce domaine ".

Plusieurs conférences, animées par des représentants des différentes organisations professionnelles des pharmaciens et des spécialistes dans le domaine médical, sont au programme des trois jours de la manifestation.

Lire aussi dans Info en continu

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré