{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Le Polisario continuera sans cesse de demander à l’Espagne d’assumer ses responsabilités envers le peuple sahraoui

Le Front Polisario va continuer sans relâche à demander à l’Espagne d’assumer ses responsabilités morales, juridiques et politiques envers le peuple sahraoui, a affirmé son représentant en Espagne, Abdellah Arabi. "Nous avons une stratégie politique envers n’importe quel gouvernement en Espagne, laquelle qui consiste à demander à ce pays d’assumer ses responsabilités morales, juridiques et politiques envers le peuple sahraoui et le Sahara occidental", a soutenu M. Arabi dans une déclaration à l’APS, en marge des travaux de la 47e conférence de la Coordination européenne pour le soutien et la solidarité avec le peuple sahraoui (Eucoco) qui se tiennent depuis vendredi à Tolède. Le diplomate sahraoui a signalé que cette stratégie part du principe que le Sahara occidental demeure une question de décolonisation, comme inscrit à l'ONU, devant permettre au peuple sahraoui de décider de son sort à travers un référendum d’autodétermination. Le représentant du Front Polisario en Espagne a, en outre, regretté le fait que le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez "ait pris une position en faveur des thèses expansionnistes du Maroc au Sahara occidental", relevant que le chef de l’exécutif espagnol, reconduit au pouvoir pour un second mandat à la suite d’un vote au Parlement, devra néanmoins composer avec une coalition gouvernementale dont une partie affiche un soutien inconditionnel à la cause juste du peuple sahraoui. D’autre part, M. Arabi s’attend à ce que les conclusions de la conférence de l’Eucoco "adoptent une stratégie pour poursuivre les efforts à même d’aider le peuple sahraoui dans sa lutte pour son indépendance totale". Il a notamment fait observer que "les différentes interventions des participants à cet évènement dénotent de la qualité du soutien avec le peuple sahraoui dans le monde entier, en Europe, en Afrique et en Amérique latine". Enfin, le diplomate sahraoui s'est félicité du fait que l’Eucoco ait évoqué la situation en Palestine, où l’entité sioniste mène une agression génocidaire à Ghaza, soulignant que les Sahraouis sont solidaires avec la lutte du peuple palestinien. "Il faut que les mouvements civils en Europe en particulier se tiennent aux côtés des peuples qui luttent pour la liberté, l’indépendance et la justice", a-t-il insisté. A noter que les trava ux de la 47e conférence de l'Eucoco ont repris samedi au Palais des congrès à Tolède, avec la participation de plus de 300 représentants de délégations venues des quatre coins du monde. La conférence, qui a débuté la veille sous le slogan "L'indépendance est la seule solution", réunit des représentants de gouvernements reconnaissant la République arabe sahraouie démocratique (RASD), des députés et élus européens, des organisations politiques et syndicales, des associations d'amitié avec le peuple sahraoui, des ONG, des juristes et des personnalités du domaine de la culture, afin de définir de nouveaux programmes et des stratégies de travail des mouvements de solidarité avec le peuple sahraoui. Lors du deuxième et dernier jour des travaux, les participants vont se répartir sur les 4 ateliers prévus durant la conférence. Il s’agit de l’atelier "Politique et communication", l’atelier "Droits de l’homme et prisonniers politiques sahraouis", l'atelier des "Ressources naturelles sahraouies" et l'atelier "Consolidation de l'Etat sahraoui". Une déclaration finale sanctionnera les travaux.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré