{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

La 47e Eucoco réitère son soutien au peuple sahraoui dans sa lutte pour l'indépendance

Les travaux de la 47e conférence de la Coordination européenne pour le soutien et la solidarité avec le peuple sahraoui (Eucoco) ont pris fin samedi soir à Tolède (Espagne) avec l’adoption d’une déclaration finale dans laquelle le soutien au peuple sahraoui dans sa lutte pour l'autodétermination et l'indépendance a été réitéré."Dans un contexte caractérisé par la guerre silencieuse au Sahara occidental, les arrêts imminents de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) et la prolifération des conflits actifs dans le monde, l'Eucoco réitère son soutien au peuple du Sahara occidental dans sa lutte pour l'autodétermination et l'indépendance", précise le document.La conférence a réuni quelque 300 participants, dont des représentants de gouvernements, des parlementaires, des associations et des comités de soutien au peuple sahraoui. Elle s'est déroulée en présence d'une importante délégation sahraouie, conduite par le Premier ministre Bouchraya Hamoudi Bayoun.D'importantes délégations d'Algérie, d'Italie, de Belgique, d'Allemagne, d'Afrique du sud, de Suède, de France, d'Espagne, de Portugal et d'Irlande entre autres, y ont également participé.L'invité d'honneur de cette année était César Landa, ancien ministre péruvien des Affaires étrangères."La 47e Eucoco exhorte la communauté internationale à cesser de faire obstacle à la lutte du peuple sahraoui pour obtenir sa liberté et son indépendance, telles qu'elles sont reconnues par le droit international", ajoute le document.Elle appelle également "les Nations unies et le Conseil de sécurité à assumer leurs responsabilités pour la tenue du référendum d’autodétermination pour l’indépendance du Sahara occidental, et à mettre fin à l’occupation par le Maroc contre le peuple et le territoire du Sahara occidental".La conférence salue, en outre, "la détermination, la résistance et la résilience du peuple sahraoui dans les camps de réfugiés sahraouis, dans la diaspora et dans les territoires occupés du Sahara occidental".La déclaration finale précise également que  "compte tenu de la violation systématique des droits humains dans les territoires occupés du Sahara occidental et de la situation préoccupante des prisonniers politiques sahraouis, la 47e Eucoco demande instamment à la Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (Minurso) de garantir le respect des droits de l'Homme dans les territoires occupés du Sahara occidental".Elle demande également au Maroc "de libérer immédiatement les prisonniers (politiques sahraouis) et de permettre aux observateurs et organisations internationaux d'entrer dans le territoire".

-L’Eucoco salue le soutien indéfectible de l’Algérie à la lutte du peuple sahraoui

La déclaration finale de la conférence appelle, par ailleurs, le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez qui, à juste titre, a déclaré que son gouvernement reconnaitra l’Etat de Palestine, "à agir avec cohérence et de procéder à la décolonisation du Sahara occidental en reconnaissant le droit du peuple sahraoui à son Etat, la République arabe sahraouie démocratique (RASD)".Par ailleurs, la 47e conférence de l'Eucoco salue "la position de principe et le soutien indéfectible de l’Algérie à la lutte du peuple sahraoui, tout en appréciant sa participation remarquable et son apport au succès des travaux de cette conférence".Elle a, en outre, "adressé un message clair de soutien et de solidarité avec le peuple palestinien".Au cours des travaux des différents ateliers, "les participants, considérant le contexte actuel et agissant en conséquence, sont parvenus à un consensus sur les actions à mener au cours de l'année 2024".De même, "les commissions de suivi de chacun des ateliers ont été renouvelées", ajoute le texte, notant qu’au sein de la Task Force, ces comités seront chargés de veiller à la mise en œuvre des décisions prises lors de la conférence dans quatre domaines : la politique et l'information, la consolidation de l'Etat sahraoui, les ressources naturelles et les droits de l'Homme.Tout cela dans l'intention de "mener une action globale qui, entre autres objectifs, parviendra à unir les efforts du mouvement européen de solidarité avec d'autres mouvements dans le monde, à continuer à soutenir la consolidation de l'Etat sahraoui et les défenseurs des droits de l'Homme dans les territoires occupés ainsi qu'à concevoir une stratégie pour mettre fin à l'exploitation illégale des ressources naturelles au Sahara occidental".L’Eucoco veut également développer "une stratégie de communication pour briser le blocus de l'information et des médias concernant le Sahara occidental, en particulier dans les territoires occupés".Enfin, la conférence de l'Eucoco a décidé que sa 48e édition se tiendra au Portugal, les 29 et 30 novembre 2024.

 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré