{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Khenchela: le moudjahid Allaoui Ansar inhumé au cimetière de Bouhmama

La dépouille mortelle du moudjahid Allaoui Ansar, décédé samedi-soir à l’âge de 89 ans, a été inhumée dimanche après-midi au cimetière de Bouhmama (wilaya de Khenchela).

 

L'enterrement du défunt, mort à son domicile familiale à Bouhmama, s’est déroulée en présence du wali, Youcef Mahiout, des autorités locales, de représentants de la famille révolutionnaire et de nombreux compagnons d’arme du moudjahid.

 

Le directeur de wilaya des Moudjahidine et Ayants-droit, Ali Abdeslam, a rappelé dans l’oraison funèbre les qualités du défunt et son courage.

 

Surnommé "l’homme à la pièce jaune", Allaoui Ansar né en 1934 à El Ouledja a rejoint en 1954 les maquis de l’Armée de libération nationale dans la wilaya 1 historique au côté d’un groupe de jeunes du même âge dirigé par Mostefa Bousseta, a ajouté le même cadre.

 

Moudjahid de la première heure, le défunt a participé à plusieurs batailles et fut blessé à la jambe dans la forêt Fourar et secouru par ses compagnons avant d’être soigné par le moudjahid Abdelwahab Athmani.

 

Guéri, Allaoui a ensuite rejoint le groupe de Farhati Derradji et a pris part aux batailles Bouallouane El Kobra et Chebka en 1958 ainsi qu’à l’offensive lancée en 1959 contre le centre de l’armée française à Khirène et à la célèbre bataille Inoumer dans la forêt de Lemsara en 1961.

 

Au lendemain de l’indépendance, le défunt a travaillé dans la conservation des forêts de Khenchela jusqu’à sa retraite.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré