{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Jeux olympiques-2020: les lits du village olympique seront installés dans une structure médicale à Osaka

Les lits en carton utilisés au village des athlètes lors des Jeux olympiques et Paralympiques de Tokyo-2020, seront mis à la disposition des patients atteints du COVID-19 et installés dans une structure médicale dans la ville d'Osaka, a rapporté, dimanche la presse locale. Selon la même source, c'était le souhait du gouverneur de la préfecture d’Osaka, Hirofumi Yoshimura, qui a révélé son désir de pouvoir disposer des ces lits qui devraient être transportés à Osaka d’ici la fin du mois de septembre, puis installés dans une structure médicale temporaire mise en place par la préfecture pour pallier au manque de place dans les hôpitaux de la ville. " Ces lits étaient destinés aux athlètes olympiques et ils sont de grande qualité", a expliqué Hirofumi Yoshimura. L’opération pourrait concerner jusqu’à 800 lits, parmi les 18 000 installés au village, mais aussi des oreillers utilisés pendant les Jeux de Tokyo. Le fournisseur officiel des éléments de literie des Jeux de Tokyo 2020, la société Airweave Inc, a déjà fait savoir aux autorités de la préfecture qu’elle éta it prête à faire don des lits à l’établissement hospitalier temporaire, censé être construit dans un centre d’exposition d’Osaka. Les lits du village des deux événements olympiques, d’habitudes confortables et spacieux pour améliorer au maximum la récupération des sportifs entre entraînements et épreuves, ont été conçus, pour les rendez-vous de Tokyo à base de carton recyclable. A l’origine, l’objectif était d’aider l’environnement, et réduire l’empreinte carbone du tournoi qui va être importante. Mais en temps de Covid-19, ces lits sont avérés aussi un bon moyen de limiter les contacts, selon le fondeur Américain Paul Chelimo. Même s’ils peuvent supporter jusqu’à 200 kg (ce qu’a assuré l’entreprise chargée de leur fabrication), ces sommiers de lits en carton recyclé devraient en effet limiter les contacts entre athlètes, et peut-être aussi empêcher qu’un cluster de Covid-19 ne se propage dans le village olympique, ce qui était la hantise des organisateurs.

Lire aussi dans Info en continu

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours