{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Ghaza : un responsable onusien met en garde contre toute agression terrestre de l'armée sioniste à Rafah

Le coordonnateur spécial de l'ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient, Tor Wennesland, a mis en garde contre une éventuelle agression terrestre de l'armée d'occupation sioniste contre la ville de Rafah, au sud de la bande de Ghaza.

 

Une agression militaire terrestre "à grande échelle à Rafah pourrait conduire à une situation encore plus dangereuse", a-t-il indiqué lundi à Ghaza, où il était en visite.

 

Lors de son déplacement, il a qualifié la situation humanitaire à Ghaza et Rafah de catastrophique et désespérée. "Vous pouvez facilement voir le désespoir et la peur auxquels les gens sont confrontés. Il y a environ 1,4 million de personnes qui vivent dans des conditions extrêmement surpeuplées à Rafah, sans ressources, avec à peine un accès aux soins médicaux, sans endroit où aller et dormir", a-t-il déploré.

 

Il a souligné que "les Nations unies ont besoin des outils et davantage de moyens, pour servir les populations sur le terrain", mettant l'accent sur l'urgence d'autoriser par l'entité sioniste de l'entrée de l'aide humanitaire.

 

Lundi soir, l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA) a averti que l'expansion des attaques de l'armée sioniste dans la ville de Rafah "risque de couper la ligne d'assistance vitale à Ghaza et de provoquer des souffrances supplémentaires", ajoutant qu'"il n'y a pas assez de nourriture à Ghaza".

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours