{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Des députés plaident pour l'assainissement du climat d'investissement au niveau local

Des députés de l'Assemblée populaire nationale (APN) ont plaidé, jeudi, pour l'assainissement du climat d'investissement au niveau local, notamment par la lutte contre la bureaucratie.

 

Intervenant lors de la dernière séance plénière consacrée au débat de la Déclaration de politique générale du Gouvernement, sous la présidence de M. Brahim Boughali, président de l'APN, en présence du Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane et plusieurs membres du gouvernement, les députés ont mis en avant l'importance d'encourager l'investissement local par des mesures devant résoudre les problèmes posés et faciliter les projets selon la nature et les spécificités de chaque région.

 

Lakhdar Salmi du parti du Front de Libération Nationale (FLN) a appelé à assurer un cadre juridique et organisationnel devant booster l'investissement local à la lumière des incitations accordées aux investisseurs dans le cadre de la nouvelle loi sur l'investissement.

 

Abondant dans le même sens, Kamal Laouissat du groupe des Indépendants, a affirmé que la nouvelle loi sur l'investissement vient concrétiser la détermination de l'Etat à relancer l'économie nationale et aplanir les difficultés rencontrées par les investisseurs notamment à travers la création d'un portail électronique d'investissement, sans omettre la mise en place de mécanismes stricts pour les investissements au niveau local selon la spécificité de chaque wilaya.

 

Après avoir appelé à activer les plans de développement des wilayas et des communes, le même député a salué les décisions à caractère social du Président de la République visant la prise en charge des préoccupations des citoyens telles que la revalorisation des salaires et l'institution de l'allocation chômage.  

 

Le député Mohamed Kebrita, du Mouvement de la Société pour la Paix (MSP), a souligné que la lutte contre la bureaucratie comptait parmi les conditions préalables, voire élémentaires pour encourager l'investissement.

 

L'amélioration de l'environnement législatif en matière d'investissement doit être suivie d'autres réformes, comme l'activation de la signature électronique, la garantie de statistiques précises, la révision de la loi sur la monnaie et le crédit et le développement de la finance islamique à travers l'adoption de nouveaux mécanismes, a-t-il ajouté, soulignant l'importance de prendre des mesures supplémentaires pour améliorer le pouvoir d'achat du citoyen et pallier la hausse des prix.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré