{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

APN: les députés saluent la vision globale du Plan d'action du Gouvernement

 Les députés de l'Assemblée populaire nationale (APN) ont salué, lundi à Alger, la vision globale du Plan d'action du Gouvernement (PAG) à l'effet de développer les différents secteurs et mettre en oeuvre le programme du président de la République, mais il manque de chiffres et des délais définis pour concrétiser les différents projets qu'il contient.

Lors de la séance du débat présidée par Brahim Boughali, président de l'APN, en présence du Premier ministre et ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane et nombre de ministres, les députés ont affirmé que ce plan a abordé différents secteurs et proposé plusieurs réformes ambitieuses mais il manque de chiffres et de délais d'exécution.

Le député Bouden Moundir du Rassemblement national démocratique (RND) a déclaré que "ce plan est ambitieux et assiéra une économie nationale forte et est complémentaire dans son contenu et global mais en manque de chiffres et de délais d'exécution des différents projets programmés".

Le député Lazhar Degla du Front El Mostakbel a souligné que "ce plan manque d'un échéancier pour sa concrétisation", proposant "la numérisation de tous les marchés publics et l'ouverture de banques pour endiguer le marché parallèle de la devise".

Pour sa part, le député du Front de libération nationale (FLN), Ahmed Rabehi a recommandé "l'amélioration du cadre de vie du citoyen par l'augmentation du seuil minimum des salaires et la rationalisation des dépenses publiques".

Dans ce contexte, le député du groupe des indépendants, Massinissa Ouari a insisté sur "la nécessité d'améliorer le cadre de vie du citoyen et de renforcer ses droits pour rétablir sa confiance en les institutions étatiques ainsi que d'ouvrir des investissements sérieux sur les bases de la règle gagnant-gagnant".

Quant à Saliha Kachi, députée du Mouvement de la société pour la paix (MSP), elle a mis en avant la mise en place d'une loi sur l'investissement "claire, souple et stable" pour attirer les investisseurs étrangers en établissant "les règles d'un système bancaire fort et l'amendement de la loi sur la monnaie et le crédit par l'introduction des principes de la finance islamique en vue de drainer un plus grand nombre d'investisseurs".

Le député Baraa Bengrina du Mouvement el Bina national a estimé que ce plan "accorde tout l'intérêt nécessaire aux jeunes", préconisant d'associer les jeunes à la vie économique du pays.

Il a appelé, en outre, à l'autorisation de l'importation des véhicules de moins de 3 ans pour contribuer à la relance économique du pays et absorber la liquidité financière en dehors du cadre bancaire.

Dans son intervention, le député Bengrina a déploré la hausse effrénée des prix des produits alimentaires, exhortant le Gouvernement à augmenter les salaires.

Khelifa Benslimane, du Front el Moustakbal a salué de son côté les réformes prévues dans ce Plan d'action, appelant à l'amélioration du pouvoir d'achat du citoyen et de son cadre de vie.

Pour sa part, le député Ali Tarbagou du Mouvement el Bina a insisté sur l'importance de moderniser le système bancaire et d'adopter la finance électronique, en œuvrant à récupérer la masse monétaire circulant en dehors du cadre bancaire officiel, à travers le développement de la finance islamique.

Abdallah el Aloui du FLN a souligné pour sa part que le plan d'action du Gouvernement tendait à moderniser le système bancaire, mais sans définir les modalités de cette modernisation.

Dans son intervention, M. El Aloui a mis l'accent sur la nécessité de développer les moyens de transport dans les zones éloignées et intérieures et de consolider les structures sanitaires et éducatives dans ces régions.

Le membre de l'APN, Ali Ben Sebgag (indépendants) a proposé d'accélérer l'ouverture des passages frontaliers pour relancer l'exportation, et Abdelhamid Belakhel (indépendants) a plaidé pour le droit du citoyen de bénéficier d'un soutien matériel dans le cadre du logement.

Le député Amar Benaouda (FLN) a préconisé de créer un climat d'investissement local et d'améliorer le pouvoir d'achat du citoyen.

Les séances de débat du Plan d'action du Gouvernement à l'APN se poursuivront mardi et mercredi et la séance de jeudi sera consacrée à la réponse du Premier ministre aux questions des députés et à l'adoption du plan.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours