{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

«je n’en sais rien»

En pleine audience, Sarroudi. G. l'inculpé de détournement de fonds aux dépens du Trésor public, répond sans crainte, ni soucis au président de la section correctionnelle du tribunal, lorsqu'il a une bizarre idée qui lui traverse l'esprit à ce moment là. En effet, il va s'adresser directement au procureur de la République en des termes curieux, alors que la coutume veut, qu'en matière de questionnement, seul, le juge du siège a le pouvoir de le faire, et si quelqu'un voudrait avoir la parole, c'est au seul juge du siège qu'il devrait s'adresser. Mais, le juge du jour était vraiment en forme, durant ces secondes, car, il va non seulement lui rappeler les us et coutumes des juridictions en la matière, mais va devoir pousser la coquetterie jusqu'à permettre au détenu de poser sa question. Enhardi par l'autorisation du magistrat, l'inculpé dit, entre les dents: «C'est facile de tirer sur une ambulance en panne. Mais vous savez très bien qu'un vol commis avec un copain, est durement ressenti par la suite, surtout sur le plan relationnel, surtout si l'interpellation de ce même copain, est couronnée d'un mandat d'arrêt, puisque le jour du procès, ce «copain»n'a pas daigné se présenter à la barre?» Surpris par tant d'audace, le rusé représentant du ministère public se lève, comme pour montrer à toute l'assistance qu'il respecte lui aussi les us des tribunaux qui veulent que, lorsqu'un parquetier va s'adresser à l'assistance et donc au tribunal, il doit se lever par respect aux couleurs nationales: «Dites donc inculpé, je ne peux avoir aucun différent avec un auteur de détournement de fonds ou un vulgaire voleur, encore moins un copain poursuivi pour un délit donné! Donc, votre intervention est nulle et non avenue, car je ne connais ni inculpé ni encore moins, je le précise, un complice de quelque sorte qu'il soit. Pour répondre à votre curiosité, je vous le donne en six mots: oui, je n'en sais rien!» rétorque le magistrat debout, devant l'inculpé qui se tait définitivement! Une réplique qui semble expliquer que finalement, pour un inculpé, il ne faut jamais, au cours d'un procès, prendre en exemple un... magistrat.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours