{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Révision du découpage administratif

Un levier pour la relance économique

«Nous allons opérer de larges réformes concernant la révision du découpage administratif du pays.»

D'une importance capitale pour le parachèvement des actions de réformes, la révision du découpage administratif, annoncée par le président de la République jeudi, marque le passage à une étape de valorisation et d'évaluation des premiers résultats issus de la nouvelle politique économique.
Une action qui contribuera à établir les équilibres nécessaires entre les wilayas et créer de réels pôles de développement, axés sur les potentialités de chaque région, comme l'a précisé le président de la République: «Nous allons opérer de larges réformes concernant des dossiers lourds, tels que la révision du découpage administratif du pays afin de remédier aux disparités entre les wilayas.» Il faut dire que devant les avancées indiscutables enregistrées ces dernières années, cette opération de recadrage administratif se présente comme une redistribution des cartes qui va permettre de réajuster les priorités du développement local et d'édifier de nouvelles feuilles de routes pour la concrétisation des programmes de développement.
L'objectif étant d'aboutir à un rythme de réalisation en adéquation avec la nouvelle dynamique économique. Autrement dit, le nouveau découpage administratif interviendra pour renforcer la mission des élus, notamment en matière de capitalisation des leviers économiques et de gestion administrative des évolutions de la scène socio-économique.
Une mission qui sera soutenue par une révision profonde des codes de wilaya et communaux déjà programmée dans les actions de réformes. Cette dernière conférera aux élus plus de prérogatives et une capacité d'intervention plus importante pour rassembler tous les acteurs autour du développement.
A ce titre, les collectivités locales deviennent de réels accélérateurs de la relance économique, et les garants les plus fiables pour un développement durable et pérenne.
De même importance, la révision du découpage administratif interviendra également dans la concrétisation de la décentralisation en tant qu'élément central du développement local. Il va sans dire que l'association des deux opérations est susceptible de booster l'activité économique et industrielle au niveau local, à travers la mise en place d'un cadre juridique qui permet de valoriser les initiatives locales, auquel cadre s'ajoute la capacité des élus à identifier les solutions et les traitements pour remédier aux dysfonctionnements et aux obstacles. C'est dans cette optique que le découpage administratif s'impose dans cette conjoncture économique où la valorisation des acquis s'accompagne d'une évaluation des richesses et notamment leur répartition équitable entre les régions et les citoyens.
En somme, le recours à ce réaménagement renseigne, par ailleurs, sur la détermination des pouvoirs publics à confirmer l'émergence de la stabilité économique et sociale qui a caractérisé ces dernières années, à travers une vision globale qui s'appuie sur la pratique de la démocratie participative. D'où l'importance, aujourd'hui, d'identifier et d'évaluer les éléments de développement et de progression de chaque région afin d'établir les prévisions et les programmes les plus adaptés à la transition économique.
Un travail qui sera assuré en partie par l'opération de recensement général de la population et de l'habitat. Autant dire que l' ensemble de ces actions, en l'occurrence, le découpage administratif, la décentralisation et le RGPH annoncent une nouvelle ère économique où tous les ingrédients sont réunis pour réaliser les objectifs de la relance économique 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours