{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Réalisation d'un hôpital moderne à Alger

Le Qatar prêt à investir dans le projet

Les deux parties ont convenu de la signature d'un mémorandum d'entente pour la concrétisation de ce projet.

Le ministre de la Santé, Abdelhak Saïhi et l'ambassadeur de l'État du Qatar en Algérie, Abdulaziz Ali Naâma, viennent de discuter de vive voix du projet de réalisation d'un hôpital moderne en Algérie, en l'occurrence l'hôpital algéro-qatari. En effet, Abdelhak Saïhi vient de recevoir le représentant de l'État du Qatar avec lequel il a évoqué le développement de la coopération bilatérale dans le domaine de la santé, avec en ligne de mire le projet de l'hôpital algéro-qatari. Ce tête- à-tête entre Abdelhak Saïhi et Abdulaziz Ali Naâma intervient à l'issue du dernier Conseil des ministres, lors duquel le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avait insisté, de plus belle, sur l'urgence de construire un hôpital à la pointe de la technologie sur le sol algérien. Le projet de l'hôpital algéro-qatari, «actuellement à l'étude, doit être un pôle sanitaire unique en son genre proposant des prestations sanitaires spéciales, et réalisé dans un cachet urbanistique distingué. Il doit être un pôle qui se démarque des autres hôpitaux et refléter le niveau du partenariat et de la coopération algéro-qatarie» a fait savoir Saïhi en marge de sa rencontre avec l'ambassadeur du Qatar. Pour sa part, l'ambassadeur qatari a fait part de «la disposition de son pays à investir dans le domaine de la santé, à travers la concrétisation imminente du projet de réalisation d'un hôpital à Alger». Les deux parties ont enfin convenu de «poursuivre la concertation autour de la concrétisation de ce projet à travers la signature d'un mémorandum d'entente dans les plus brefs délais». Cette rencontre au sommet entre le ministre de la Santé et l'ambassadeur du Qatar à Alger, renseigne sur la volonté affichée par les plus hautes autorités de l'État d'aller de l'avant dans le lancement de ce chantier clé, portant sur la réalisation d'un hôpital moderne. Rappelons que le chef de l'État a, à l'issue de la grave pandémie de Covid-19, instruit expressément son staff gouvernemental d'accélérer la cadence en vue de ficeler un partenariat avec les Allemands et les Qataris pour la construction de nouveaux hôpitaux en Algérie. En février dernier, il a eu à évoquer, en Conseil des ministres, le projet de réalisation d'un hôpital moderne en Algérie, en partenariat avec l'Allemagne et le Qatar. Abdelmadjid Tebboune avait alors insisté sur l'obligation de commencer les préparatifs pour la réalisation de cette grande infrastructure. «Je voudrais que nous construisions ensemble un grand hôpital à Alger. Un établissement qui couvre toutes les spécialités de la médecine», a eu à soutenir le président de la République dans un entretien qu'il a accordé, en novembre 2021, à l'influent quotidien allemand Der Spiegel, soulignant que l'Algérie serait disposée à financer une «grande partie» de ce projet avait expliqué le président de la République, dont la préoccupation manifeste consiste à donner un nouveau souffle au secteur de la santé. La construction d'un hôpital aux normes les plus abouties, traduit la volonté affichée de l'État algérien de prendre en charge les préoccupations du citoyen dans le domaine de la santé, afin de lui assurer un meilleur accès aux soins. L'Algérie et le Qatar qui ont les moyens de leurs politiques comptent ainsi mettre les bouchées doubles pour concrétiser pareil dessein.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours