{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Des dizaines d'incendies se sont déclares ce week-end

Brûlante fin d'été

La plus grande victoire a été remportée contre les sinistres qui s'étaient déclarés à Béjaïa.

Le vents forts et la canicule ont attisé les flammes dans les massifs forestiers, à Bouira, Tizi Ouzou, Sétif, Bordj Bou Arréridj, Béjaïa, Jijel, Skikda et Guelma. Les soldats de feu de la Protection civile, qui ont livré un âpre combat contre les incendies durant tout un week-end ont néanmoins réussi à maîtriser tous les brasiers. Hormis quelques foyers résiduels, les grands feux ont été totalement maîtrisés. Cependant, les pompiers s'acharnaient encore hier sur les incendies qui s'étaient déclarés dans la nuit de samedi à dimanche, dans trois communes à Tizi Ouzou.
De gros moyens ont été déployés dans cette ultime mission. La plus grande victoire a été remportée contre les incendies qui s'étaient déclarés vendredi dernier à Béjaïa, où, l'on n'a, fort heureusement, recensé ni victimes ni destructions d'habitations. Aux premières lueurs du matin, samedi dernier, une vingtaine d'incendies étaient déjà circonscrits et éteints, à l'exception de celui localisé à
Aâch El Baz (Nid d'aigle), mais qui a fini par être maîtrisé, après avoir opposé une résistance aux soldats du feu. Pour éteindre les incendies, d'importants moyens humains et matériels ont été engagés. Outre les moyens de la Protection civile et de la Conservation des forêts, une mobilisation générale a été requise à travers les différents lieux des sinistres, notamment à l'ouest de Bejaia où les flammes ont parcouru des dizaines de kilomètres, depuis le massif de Toudja, à 30 km de Béjaïa jusqu'à Saket, Aâch El Baz et Boulimat, à quelques encablures seulement de la ville de Bejaia. Nourries par un vent relativement fort, les flammes se propagèrent rapidement.
«L'arrivée des secours et l'engagement massif des citoyens ont été salvateurs. Le dispositif a ensuite été soutenu par l'arrivée de plusieurs colonnes mobiles et le détachement de l'Armée nationale populaire», a-t-on appris auprès des habitants de Saket. «La conjugaison de tous ces efforts a éloigné le spectre du drame», a affirmé Karim, un habitant de la région, où, très tôt, des avions extincteurs ont été déployés pour venir à bout des feux déclarés dans le secteur oriental, notamment à Darguina, Tichy, et Amizour où la colonne mobile de Sétif a été d'un grand secours, selon la Protection civile. L'incendie, jugé «important», qui s'était déclaré vendredi soir dans la commune d'Aït Chafa (daïra d'Azeffoun) à plus de 80 km au nord-est de Tizi Ouzou, a été à son tour «totalement» éteint, faisait alors savoir la Protection civile. L'incendie s'était déclaré dans la localité d'Ibdassen et la direction de wilaya de la Protection civile avait aussitôt mobilisé d'importants moyens humains et matériels de lutte afin d'éviter la propagation des flammes et venir à bout du sinistre.
Les moyens de lutte de la wilaya ont été appuyés par la colonne mobile de l'unité nationale d'instruction et d'intervention de la Protection civile, a-t-on signalé de même source. Aussi, l'incendie a été «totalement» éteint et le dispositif de surveillance du site qui a été la proie des flammes, a été la maintenu sur place afin de parer à toute éventuelle reprise du feu, a-t-on ajouté. Hier encore, les pompiers combattaient les incendies qui s'étaient déclarés dans la nuit de samedi à dimanche, dans trois communes de Tizi Ouzou. Trois s'étaient déclarés durant la nuit de samedi à dimanche au niveau des communes d'Iferhounène (village Tizi Ldjamâ et qui se sont propagés à d'autres villages) au sud-est de la wilaya, à Maâtkas (village Ihaddaden) au Sud et Iflissen (village Tleta), au Nord.
D'importants moyens humains et matériels étaient mobilisés pour les opérations d'extinction qui se déroulaient dans «des conditions météorologiques très difficiles, marquées par des vents forts», a-t-on relevé. Outre les moyens des unités de la Protection civile des régions concernées, plusieurs renforts ont été dépêchés sur les lieux des incendies, dont la colonne mobile de l'Unité nationale d'intervention de Dar El Beïda, celle de Boumerdès et un détachement de la colonne mobile régionale de soutien de Blida. Plusieurs habitations, menacées par ces incendies ont été, par ailleurs, évacuées a-t-on appris auprès de la Protection civile dont les gros efforts ont permis d'épargner des vies humaines.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours