{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

El-Ménéa: intensifier les efforts pour développer l’agronomie saharienne

Les participants à une journée d’étude sur la "promotion de l’agriculture saharienne et les cultures fourragères", tenue mercredi dans la wilaya d’El-Méniaâ, ont plaidé pour l’intensification des efforts pour le développement de l’agriculture saharienne à la faveur de l’exploitation optimale des surfaces arables disponibles dans le sud du pays.

Les intervenants, agronomes et experts, ont mis en avant l’importance de mettre les bouchées doubles entre divers secteurs concernés pour promouvoir l’agriculture saharienne à la faveur de la mise en valeur des terres arables disponibles dans les régions du sud du pays et également l’implication des investisseurs dans ces efforts pour atteindre les objectifs escomptés.

Le wali d’El-Méniaâ, Mokhtar Benmalek a donné un aperçu sur les potentialités existantes dans la région, notamment les atouts hydro-édaphiques, vastes étendues, et richesse animale, lui conférant "une place de choix à la carte de production saharienne et son adhésion aux efforts de l’Etat portant réalisation de l’autosuffisance et la sécurité alimentaire notamment en termes de cultures stratégiques".

La wilaya d’El-Méniaâ, a ajouté le wali, a connu un grand essor en agriculture saharienne, en céréaliculture notamment, avec une récolte, la dernière saison, de plus de 650.000 quintaux (QX), alors que pour l’actuelle saison, la région table sur une production de plus de 850.000 QX de céréales sur une surface de 17.000 ha emblavée au titre de cette campagne labour-semailles.

Et d’ajouter : "les services de la wilaya s’emploient à aplanir toutes les contraintes entravant les promoteurs, accélérer l’examen et l'étude des dossiers d’établissement des permis de forage, en plus du lancement et l’inscription d’autres projets d’électrification agricole".

Cette rencontre qui a permis de mettre en valeur également l’importance des cultures fourragères dans l’amélioration de la production laitière, a été mise à profit par les participants, investisseurs agricoles, propriétaires de laiterie et importateurs des équipements agricoles, de s’initier aux nouvelles technologies utilisées en exploitation des terres agricoles.

L’on relève à ce titre que la wilaya d’El Méniaâ a réalisé un "bond qualitatif" en matière de maïsiculture fourragère qui devra connaître, au titre de la prochaine moissons-battage, la réalisation d’une récolte de 3,5 millions Qx, selon les données des services agricoles.

Cette journée d’étude qui a eu pour cadre le centre culturel de la commune de Hassi-El-Gara s’est déroulée en présence des opérateurs économiques et agricoles.

Lire aussi dans Info en continu

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré