{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Bouira

Regroupement de six bibliothèques communales

Désormais, elles seront rattachées à la bibliothèque principale de Bouira.

Le secteur de la culture a le vent en poupe. Cela semble d'autant plus évident que depuis le passage de la ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji, dans la wilaya de Bouira, l'on assiste à un sursaut spectaculaire dans ce domaine, après la longue léthargie qui l'avait marqué.
Le directeur de la Cculture qui nous recevait ce jeudi dans son bureau a tout lieu de se féliciter de cette nouvelle dynamique. Ne voilà-t-il pas qu'il vient d'apprendre que six bibliothèques communales réintègrent son secteur? Désormais, elles seront rattachées à la bibliothèque principale de Bouira. Avant cette décision ministérielle qui fait suite à un dossier bien ficelé, elles étaient laissées à l'entière charge de l'administration locale pour tout ce qui concerne leur fonctionnement. Désormais, un budget leur sera alloué par la direction de la culture.
En en détaillant les chapitres, le responsable de ce secteur cite le payement des factures d'eau, d'électricité et de gaz, le salaire du personnel, l'achat d'équipements, comme les tables, les ordinateurs, les livres etc. Mais attention, il reste huit autres communes qui conserveront leur ancien statut. Jusqu'à quand? Monsieur Brahim Benabderrahmane ne sait pas, mais ce dont il est sûr, c'est qu'à partir du moment où elles sont éligibles, il n'aura de cesse de les récupérer, comme les six autres. Mieux équipées et mieux gérées, les 14 bibliothèques qui changeant de statut, changeront sans doute d'appellation, se mettront à fonctionner comme la bibliothèque mère, en l'occurrence la bibliothèque principale. Ces bibliothèques qui, depuis leur création, tournaient au ralenti, n'offrant aucun spectacle digne de ce nom en dehors de quelques-unes, comme celles de Bechloul, de Lakhdaria, de Aïn Bessem ou de Sour El Ghozlane, qui n'avaient pas attendu cette prise de décision qui les affranchit d'une tutelle dirimante, pour jouer pleinement leur rôle. Cette décision de rattachement a, selon le directeur de la Culture, concerné les communes de Dirah, Sour El Ghozlane, Bordj Khreis, Aïn Bessem, Djebahia et Aghbalou. Il ne fait aucun doute qu'en les plaçant sous son aile, la direction de la Culture va leur donner le souffle qui leur a toujours manqué pour s'illustrer.
Ainsi, avec l'école régionale des beaux-arts, inaugurée en avril dernier par la ministre de la Culture et des Arts, et qui va bouleverser la vie culturelle à Bouira par la formation de centaines d'artistes, par les conférences et les colloques culturels, la wilaya de Bouira va rayonner comme elle ne l'a jamais encore fait auparavant. Pendant que nous nous apprêtions à quitter les lieux, arrivaient le directeur de la Maison de la culture et la chargée des programmes culturels, suivis de la directrice de la bibliothèque principale. Une réunion allait se tenir à l'instant.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours