{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Le DVD tué par la VOD

C'est la fin d'une génération, après la vidéocassette, c'est au tour du DVD et du Bluray de disparaître des étals. Trente-deux ans après sa création, la branche vidéo de Disney ferme définitivement ses portes à compter du 1er janvier 2024. L'exploitation de son catalogue sera désormais confiée à un distributeur.
Une page se tourne... En août dernier, le groupe Disney annonçait qu'il se retirait totalement du marché australien du support physique des DVD et Blu-ray. Les Gardiens de la galaxie 3, disponible à la vente dans le pays, était la dernière incursion de la firme sur le continent australien. Même chose pour la Nouvelle-Zélande.
Ainsi la branche vidéo de Disney France annonce tirer sa révérence, 32 ans après sa création. Et s'apprête à passer le relais de l'exploitation de son catalogue sur support physique à ESC Distribution, à compter de début janvier 2024. Élémentaire et la version live de La Petite sirène seront ainsi les derniers films distribués directement par Disney en DVD / Blu-ray.
Les livraisons ont été arrêtées le 10 novembre de manière à organiser la transition pour que ESC Distribution prenne la relève le 2 janvier, a affirmé le directeur vidéo de Disney,
David Lamoine. Paradoxalement, la firme semble avoir depuis quelque temps un regain d'intérêt pour le support physique outre Atlantique, avec par exemple les parutions sous sa bannière en UHD 4k d'une somptueuse édition de Cendrillon ou de Blanche-neige et les sept nains, ou même des séries TV Marvel annoncées là-bas en coffret Blu-ray et UHD de la saison 1 de Loki, la saison 1 de WandaVision, ou encore les deux premières saisons de Mandalorian. Mais rien n'est décidé pour la France.
Le marché des éditions DVD / Blu-ray décline depuis des années. Violemment concurrencé par la VOD et les plates-formes de streaming, il a dévissé de manière vertigineuse, notamment en France. Selon le baromètre CNC-GfK, cité dans un article du Monde daté de 2022, il est passé de plus de 1,4 milliard d'euros en 2010, à 245,5 millions en 2021.
Soit une dégringolade de 82,4% en une décennie. Il y a quelques jours Netflix, qui, rappelons-le, s'est fait connaître en tant que loueur de DVDs par correspondance, a expédié vendredi dernier son dernier disque par la poste. Et pour la «der des ders», la société a voulu marquer le coup en proposant à ses clients un sac de couchage inspiré des fameuses enveloppes rouges utilisées pour la correspondance!
En 25 ans, Netflix a expédié 5,2 milliards de DVD, soit une pile de DVD de 6 240 kilomètres de haut.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré