{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

BeIN Sports garde les droits de la Coupe du monde pour la région Mena

Alors que les matchs des qualifications africaines pour la Coupe du monde 2026, viennent de commencer, la Confédération africaine de football (CAF) et beIN Sports ont finalement réglé leur différend et maintiennent donc l'accord de diffusion pour la région Moyen-Orient Afrique du Nord.
En septembre, la CAF avait annoncé son intention de rompre l'accord unilatéralement, accusant beIN Sports de n'avoir pas payé des redevances liées à l'accord. La somme de 80 millions d'euros d'impayés avait été évoquée par plusieurs médias sportifs.
«Les discussions ont abouti au rétablissement d'un partenariat mutuellement bénéfique entre les parties», assure la CAF dans un communiqué. «La CAF se réjouit de son partenariat avec beIN et s'engage à développer cette relation», a ajouté le président de l'institution, Patrice Motsepe, selon des propos repris par la BBC. Avec le maintien de l'accord, beIN Sports diffusera donc dans 40 pays de la région Moyen-Orient Afrique du Nord, la coupe d'Afrique des nations 2023, qui débute en Côte d'Ivoire, en janvier.
Par ailleurs, la Fédération internationale de football association (FIFA) a annoncé que sa plate-forme de streaming FIFA+ diffusera les qualifications africaines pour le mondial 2026. Le contenu sera bloqué dans plusieurs pays où des diffuseurs proposent déjà le tournoi, mais 10 pays d'Afrique subsaharienne y auront accès sur FIFA+.
L'information a été communiquée par la FIFA. L'organisation faîtière du football mondial a annoncé qu'elle diffusera en direct tous les matchs des qualifications africaines pour la Coupe du monde 2026 sur sa plate-forme FIFA+.
En Afrique subsaharienne, le contenu sera uniquement accessible pour le Bénin, le Burundi, l'Éthiopie, la Gambie, la Guinée-Bissau, le Malawi, Sao Tomé-et-Principe, les Seychelles, l'Ouganda et le Zimbabwe.
La guerre des droits d'images ne fait que commencer, la FIFA n'a rendu le contenu accessible, via sa plate-forme de streaming, que sur les territoires où il n'entrait pas en concurrence avec un diffuseur en clair. À titre de rappel, la commercialisation des droits en clair des qualifications africaines est gérée, en Afrique subsaharienne, par l'entreprise ivoirienne PC Plus Group Holding et à l'agence suisse Marketing & Media Solutions (MMS).
À chaque Coupe du monde, la fièvre des droits télé augmente et laisse planer le doute sur l'avenir de certaines chaînes et certains diffuseurs.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré