{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Des alevins dans les barrages de Mila

La Campagne nationale d'ensemencement des barrages en alevins a été lancée au barrage de Béni Haroun, dans la wilaya de Mila, sous l'égide du ministère de la Pêche et des Productions halieutiques. Troisième du genre, elle concerne 17 barrages à travers le territoire national. Pas moins de 400 000 alevins de carpe ont été lâchés au barrage de Béni Haroun, à la faveur de cette opération qui inclut les barrages de Tabellout de Jijel, Béni Zid de Skikda, Bougous d'El Tarf et Kef Eddir de Tipaza, soit un total de 1,2 million d'alevins éclos à El Ouricia (Sétif). «Le lancement de la campagne depuis un barrage aussi stratégique que celui de Beni Haroun, qui a eu la part du lion en alevins d'ensemencement, traduit les efforts déployés», a indiqué l'inspecteur général du ministère concerné. L'État a accompli «un pas important» dans le domaine de la pêche, de la pêche continentale et de la pisciculture intégrée à l'agriculture qui a un effet positif sur le développement de nombre d'activités agricoles et de leurs rendements, par l'exploitation des eaux des bassins d'élevage en irrigation. Neuf opérations d'ensemencement ont été menées, entre 2006 et 2022, dans les trois barrages de la wilaya, dont sept dans le seul barrage de Beni Haroun, qui constitue «un important réservoir poissonneux» renfermant diverses espèces dont le sandre, la carpe argentée et la carpe à grosse tête.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours